Formule 1

Wolff confirme et explique pourquoi Mercedes F1 a bloqué les grilles inversées

Trois rasions avancées par le patron autrichien

Recherche

Par Olivier Ferret

3 juin 2020 - 17:27
Wolff confirme et explique pourquoi (...)

Toto Wolff a confirmé aujourd’hui que Mercedes F1 s’est bien opposée aux tests de la FOM de grilles de départ basées sur des courses qualificatives dont l’ordre de départ aurait été l’inverse du classement du championnat.

Les équipes, la FIA et la F1 ont discuté de cette possibilité la semaine dernière mais le vote n’a pas été unanime, ce qui empêche son test en 2020.

Le directeur de Mercedes F1 cite trois raisons pour justifier l’absence de soutien à cette mesure.

"Numéro un, je crois que la Formule 1 est une méritocratie - le meilleur homme dans la meilleure machine gagne. Nous n’avons pas besoin d’un gadget pour changer la grille et créer des courses plus excitantes," dit-il.

"Numéro deux, je sais, d’après les courses de voitures de tourisme, que les stratégies deviennent très utiles aussi quand un résultat de course constitue l’essentiel de la grille pour la course qui suit."

"Imaginez un des pilotes qui n’est pas au top lors de la course du dimanche du premier week-end de Spielberg et vous décidez de retirer la voiture, ce sera la voiture qui partira en pole pour la course qualificative du 2e week-end."

"Et si cette voiture part en pole avec les voitures de fond et de milieu de grille, elle sera certainement en pole dimanche et gagnera la course."

"Il y aura des voitures au milieu qui défendront et bloqueront autant que possible et donc pour les voitures plus rapides venant de derrière, cela signifiera plus de risques pour d’abandon. Et cela pourrait influencer le championnat."

"Enfin, en numéro 3, d’un point de vue sur la performance pure, quelle que soit la voiture la plus rapide, et ce n’est pas nécessairement nous, elle sera pénalisée par rapport aux deuxième et troisième équipes les plus rapides parce qu’elles partiront simplement devant."

"Comme nous le savons, les écarts ne sont souvent pas très grands entre nous, donc c’est un peu l’opportunité de donner un avantage à certaines équipes."

"Donc c’était nous, oui, qui avons bloqué ça : nous avons dit que ce n’était pas le moment d’expérimenter des choses qui, de manière intéressante, n’avaient même pas le soutien de la communauté des fans de Formule 1, car dans un sondage, seulement 15% ont exprimé un intérêt pour les grilles inversées."

Wolff regrette enfin que "ce genre de gadget revienne sur la table parce qu’une ou deux équipes le proposent et que nous avions déjà dit non. Tout ce qui vient à faire une balance de performance n’a rien à faire en F1. C’est juste un jeu politique à mon avis."

F1 - FOM - Liberty Media

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less