Formule 1

Wolff prévoit ’une nouvelle expérience’ pour les fans de F1

Les week-ends seront différents avec les restrictions

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 juin 2020 - 09:02
Wolff prévoit ’une nouvelle expérience’

La pandémie de Covid-19 qui sévit toujours dans le monde va pousser la F1 à adopter des mesures de protection du personnel qui seront impératives pour éviter des cas positifs au virus au fil de la saison, qui se déroulera en grande partie à huis clos.

Toto Wolff ne s’en inquiète pas, il s’agit clairement de savoir s’adapter.

"Je pense que nous savons quoi faire, je pense que nous savons que la protection de notre personnel et de tous ceux qui participent est la principale priorité. Mais également, c’est un nouvel environnement, nous n’avons jamais été dans cette situation. Nous parlons beaucoup de bulles, moins d’interaction avec les autres équipes, pour vous les médias et pour les fans, ce sera une nouvelle expérience."

"La F1 a toujours été en mesure de tirer les points positifs, et si nous sommes en mesure de fournir un grand spectacle le samedi et le dimanche, je pense que cela va compenser l’étrangeté de ces week-ends," explique le directeur de Mercedes F1.

Si certains acteurs de la F1 ont révélé avoir apprécié le temps supplémentaire passé à la maison, Wolff avoue qu’il n’a pas eu cette impression : "C’était vraiment surréaliste, et tous ceux qui me disent qu’ils aiment passer plus de temps à la maison... je ne le crois pas, car nous vivons dans un environnement en évolution rapide."

"Nous travaillons dans une sorte de cadre, nous savons quand nous partons sur une course, nous savons quand nous retournons au bureau et nous savons quand nous rentrons à la maison. Soudain, c’est comme débrancher une prise. La compétition nous manque dans ce rythme."

Et l’Autrichien d’avouer qu’il s’est occupé avec de nombreuses discussions sur l’avenir de la F1 : "Oh oui, nous ne nous sommes pas ennuyés entre nous, les patrons, avec la FIA et la F1. Le plafonnement des coûts revu dès 2021 force les grandes équipes et en particulier Mercedes, Ferrari et Red Bull à nous adapter plus vite et plus fortement que prévu."

"Nous devons changer les processus, revoir comment nous faisons les choses, comment nous développons, comment nous dépensons en innovation et en R&D. Cela a été comme l’Everest à gravir et c’est le projet qui a occupé la plupart d’entre nous."

Une autre inconnue pour Wolff est la hiérarchie à partir de l’Autriche. Mercedes est donnée favorite mais son directeur ne veut pas se fier aux performances vues à Barcelone : "Je pense que c’est toujours un risque de supposer que ce que vous voyez dans en essais va être la performance sur la piste. Si vous regardez 2019 et ce qui s’est passé en Australie, c’était totalement différent."

"Nous nous sommes donc rendus en Australie [cette année] non pas pour y vivre une course facile, mais pour y faire face à une certaine concurrence. On pouvait voir l’empressement de certains à faire la course, parce qu’ils avaient le sentiment d’avoir une bonne voiture."

"A cet égard, je ne doute pas que ce seront les suspects habituels. Peut-être avec quelques surprises, je pense notamment à Racing Point qui a une voiture très solide et qui a réalisé des temps prometteurs à Barcelone. Je ne doute pas que McLaren et Renault joueront un rôle."

Mercedes

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less