Formule 1

Les patrons font leur ‘best-of’ après cette saison de F1

Sauf Toto Wolff, qui pense toujours à Niki Lauda

Recherche

Par A. Combralier

1er décembre 2019 - 08:54
Les patrons font leur ‘best-of’ (...)

Le dernier Grand Prix de la saison, à Abu Dhabi, est bien sûr l’occasion pour les directeurs d’équipe de faire le point sur la saison écoulée et notamment sur ses meilleurs moments.

Au moment d’évoquer le Grand Prix qui l’a le plus réjoui, Cyril Abiteboul, pour Renault, évoque les qualifications du Canada.

« Mon moment favori, ce sont les qualifications à Montréal, avec la 4e place de Daniel Ricciardo. C’était inattendu, pas totalement mérité, je pense que Valtteri Bottas avait eu un problème en qualifications, donc c’était une position de mieux que ce que nous aurions normalement eu. Mais clairement, c’était la preuve que ce que nous voyions était vrai – et je le dis personnellement depuis un moment, que le moteur a fait d’énormes progrès. Donc c’est vraiment un moment fort de l’année. »

Sans surprise, Zak Brown évoque le dernier Grand Prix au Brésil pour McLaren…

« Ce fut notre premier podium, et nous avons aussi verrouillé la 4e place au classement des constructeurs. Il y a aussi la première séance de qualifications, à Melbourne, Lando Norris avait réussi sa première Q3 dès sa première course. En voilà deux ! »

Du côté de Ferrari, Mattia Binotto avait surtout à piocher dans la deuxième moitié de saison…

« Cette année, nous avons célébré les 90 ans de la Scuderia Ferrari, donc je retiendrais le premier évènement où nous avons célébré cet anniversaire, à Milan, sur la Piazza del Duomo, avec tous nos fans et tifosi. Et la même semaine, disons la première ligne verrouillée à Monza. »

Même si Mercedes a de nouveau remporté les titres mondiaux, Toto Wolff rappelle aussi que cette saison fut une saison de douleurs pour son équipe.

« Je ne veux pas parler des meilleurs moments, parce que l’évènement qui a tout assombri, c’était la mort de Niki. C’est vraiment le moment marquant pour nous cette année. Donc… Oui, nous sommes reconnaissons d’avoir gagné le championnat, mais cet évènement assombrit tout le reste. »

La question de retenir un « moment fort » de l’année est sans doute très particulière pour Claire Williams, qui a vécu une saison de déboires et de lamentations avec la FW42 cette année.

« Je ne retiendrais pas un évènement qui s’est déroulé sur la piste, comme on pourrait s’y attendre… Mais pour moi, le vrai moment fort, ce fut... nos mécanos aux stands. Malheureusement, Red Bull nous a juste chipé le record de l’arrêt le plus rapide de l’année ; mais la manière avec laquelle nos gars ont travaillé sur leurs arrêts aux stands cette année… C’est un exemple de la résilience que notre équipe a montrée tout au long de l’année. Ils arrivent à chaque course, se battent pour les pilotes, pour l’équipe, comme si on se battait pour des podiums. »

Mercedes

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less