Les statistiques après le Grand Prix d’Abu Dhabi

Records à célébrer pour Red Bull, à oublier pour Hamilton

Recherche

Par Alexandre C.

21 novembre 2022 - 19:36
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Comme après chaque Grand Prix, il est temps de découvrir les statistiques les plus marquantes, les records qui ont été battus, les séries remarquables toujours en cours ou bien qui se sont arrêtées net lors du dernier week-end…

Les qualifications

Red Bull a verrouillé sa 25e première ligne dans son histoire – et seulement sa deuxième de l’ère hybride (après Mexico 2018).

Cela fait trois ans de suite que Max Verstappen est le poleman ici à Abu Dhabi.

Sergio Pérez partait en première ligne pour la 5e fois de l’année.

Deux Ferrari dans le top 4 en qualifications à Abu Dhabi : c’est une première depuis 2019 (meilleur résultat en carrière pour Carlos Sainz en qualifications).

Lewis Hamilton aura donc bouclé, pour la première fois de sa carrière, une saison entière en F1 sans signer de pole position.

Il partait 5e à Yas Marina, soit aussi sa pire qualification en 14 Grands Prix ici. Mais il a battu George Russell pour… 3 millièmes !

C’était aussi la première fois en 10 ans qu’une Mercedes n’était dans le top 3 en qualifications à Abu Dhabi.

7e des qualifications, Lando Norris a pourtant signé… son pire résultat en qualifications ici.

Sebastian Vettel a réussi sa 5e apparition en Q3, en 2022, pour sa dernière.

C’est la première fois depuis 7 courses que Fernando Alonso ne voyait pas la Q3. Il n’a toujours pas vu la Q3 à Abu Dhabi depuis 2016, son circuit maudit...

Pour la 6e fois de l’année, Mick Schumacher est passé en Q1 mais pas Kevin Magnussen.

Pour la 7e fois de l’année, Pierre Gasly a été éjecté dès la Q1 et pour la 9e fois, Yuki Tsunoda l’a battu en qualifications.

La course

C’est la 3e victoire d’affilée de Max Verstappen à Yas Marina – première fois qu’il gagne sur un circuit 3 années d’affilée.

Max Verstappen a amélioré son record de victoires en une année à 15 succès… mais aux pourcentages (68,18 %), une mesure sans doute plus juste, il ne dépasse pas la barre de Michael Schumacher en 2004 (13 victoires en 2004 sur 18 courses, 72,22 % de victoires).

Pour la 8e course d’affilée, le poleman l’a emporté à Abu Dhabi.

Charles Leclerc n’avait jamais fini plus haut que 4e à Abu Dhabi, en 2019.

Red Bull a été privée d’un doublé au classement pilotes pour la première fois de son histoire.

Et ce, malgré le 11e podium du Mexicain cette année (autant de podiums en 2022 pour Pérez que durant toutes ses autres années réunies).

Carlos Sainz a dépassé in extremis Lewis Hamilton pour la 5e place au classement pilotes, soit son classement aussi de l’an dernier (devant Charles Leclerc en 2021).

George Russell aura signé 19 top 5 en 22 Grands Prix cette année.

Lando Norris a réussi son 5e meilleur tour en carrière : chapeau !

Aston Martin F1 aura donc égalé le nombre de points au classement des constructeurs d’Alfa Romeo, mais la 4e place de Valtteri Bottas à Imola fait la différence au finish pour l’équipe suisse, qui empoche 12 millions d’euros de plus au passage. C’est le meilleur classement au championnat pour Sauber depuis 2012.

De quoi donner une raison de plus de célébrer le 200e Grand Prix de Valtteri Bottas en F1.

Daniel Ricciardo aura marqué des points dans 7 des 22 Grands Prix cette année.

Pour son 299e et dernier départ en F1, Sebastian Vettel a inscrit son 3098e point en carrière.

Ce n’est que la première fois qu’une Mercedes (avec Lewis Hamilton) a connu un abandon mécanique en Grand Prix cette année.

Le Britannique termine donc pour la première fois de sa carrière une année sans victoire. Il termine aussi 6e au classement, soit tout simplement son pire résultat final en 16 années.

Red Bull

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos