Formule 1

Chez Honda F1, Yamamoto a des sentiments ‘mitigés’ sur la reprise du programme par Red Bull

‘C’est un Honda, mais ce ne sera pas un Honda’

Recherche

Par Alexandre C.

6 avril 2021 - 08:51
Chez Honda F1, Yamamoto a des (...)

Masashi Yamamoto, directeur général de Honda F1, est dans une situation particulière. D’un côté, grâce à la nouvelle unité de puissance japonaise, Red Bull semble avoir les armes pour défier, enfin Mercedes ; de l’autre, il s’agit de la dernière année de Honda en F1, alors que Red Bull reprendra à son compte ce programme pourtant prometteur à partir de l’an prochain.

Ainsi l’an prochain, ce qui sera finalement un moteur Honda sera appelé un moteur « Red Bull PowerTrains ». Tout en se disant ravi de poursuivre d’une certaine manière l’aventure avec Red Bull, Yamamoto avoue l’existence de sentiments diffus et partagés…

« Nous avons décidé de l’orientation générale de Red Bull et nous sommes maintenant en train de régler les détails de la manière dont Honda peut soutenir le programme à partir de l’année prochaine. Nous sommes encore en train de travailler sur cette partie. »

« Personnellement, je suis vraiment heureux qu’au moins à partir de l’année prochaine, ils aient quelque chose que nous avons fait. En tant que Honda, nous voulons soutenir Red Bull avec ce que nous pouvons pour leur donner une unité de puissance compétitive qui leur permette de se battre pour les championnats. Si nous pouvons le leur donner, ce serait vraiment génial. »

« Il n’y aura pas la marque Honda sur la voiture ou le moteur, donc les sentiments seront mitigés en voyant la voiture avec un moteur Honda. Le cœur de la voiture est avec un moteur Honda, mais ce n’est pas vraiment un Honda ! »

Le moteur 2022 (Honda le développe toujours actuellement avant le gel) partira d’une très bonne base, vu la performance du tout nouveau V6. Ce moteur était prévu pour 2021, puis en raison du Covid pour 2022, mais le retrait de Honda a amené les ingénieurs japonais à faire un véritable exploit calendaire en revenant au calendrier initial...

« Dans le calendrier initial, avant l’arrivée de la Covid, l’unité de puissance était censée arriver en 2022. Mais la Covid est arrivée et cela a eu un impact sur le développement, alors nous l’avons reportée à 2022. Puis les choses ont encore changé parce que nous avons annoncé que nous quitterions la F1 à la fin de l’année 2021, alors nous l’avons encore avancé à cette année. »

« Évidemment, nous avons arrêté un peu le développement du moteur de 2022 à cause de la situation de Covid - peut-être pendant quelques mois - et ensuite nous l’avons avancé à nouveau à 2021, donc c’était très serré en termes de calendrier. Les ingénieurs de Sakura ont fait un très bon travail. »

« Quand vous prenez en compte la période dont nous disposions, c’était très difficile. Mais nous avons accumulé beaucoup de connaissances depuis 2015, donc j’ai fait confiance aux ingénieurs pour qu’ils puissent le faire. Nous étions sûrs et nous savions que cette unité de puissance a plus de puissance, donc nous voulions courir avec un meilleur moteur avec plus de puissance, donc notre détermination était vraiment forte. »

Avec cette unité de puissance, Max Verstappen a échoué l’emporter à Bahreïn mais a signé une pole convaincante. Quels objectifs se fixe Yamamoto pour la suite ?

« En réalité, il sera très difficile de gagner toutes les courses ou d’être fort sur tous les circuits. Mais nous communiquons très bien avec Red Bull et nous pensons que nous devons gagner certaines courses. Et pour les autres courses, nous devons nous assurer que nous pouvons au moins monter sur le podium. C’est ce genre d’équilibre que nous devons trouver pour obtenir de bons résultats dans toutes les courses. »

Le Grand Prix du Japon de l’année dernière a été annulé en raison de la pandémie avec l’événement de cette saison, prévu pour octobre, toujours incertain. Honda aimerait au moins disputer son propre Grand Prix avant son retrait.

« Bien sûr, nous voulons courir là-bas, cela ressemblait à un circuit typé Mercedes jusqu’à la dernière fois que nous y avons couru, donc du point de vue des performances, nous aimerions avoir une voiture forte à Suzuka. Alors Max, Checo, Pierre et Yuki peuvent tous faire une bonne course devant les supporters japonais et nous espérons y avoir un beau résultat. »

Red Bull

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less