Formule 1

Alfa Romeo : Zhou trop gourmand, Piastri favori pour 2022 ?

Le Chinois voudrait 3 ans, Vasseur refuserait

Recherche

Par Olivier Ferret

6 octobre 2021 - 10:33
Alfa Romeo : Zhou trop gourmand, (...)

Guanyu Zhou a peut-être fait voler en éclats ses propres chances de débuter en F1 chez Alfa Romeo.

Le pilote chinois semblait être le - ou au moins l’un des - meilleurs candidats pour le dernier baquet chez Alfa Romeo, mais ses exigences contractuelles conduisent Frédéric Vasseur à parler également à Oscar Piastri.

Presque tous les baquets ont été pourvus pour la saison de Formule 1 2022, à l’exception du deuxième baquet chez Alfa Romeo. Valtteri Bottas sera le leader expérimenté là-bas, pour remplacer Kimi Räikkönen, et il semble probable qu’Antonio Giovinazzi perde sa place.

Zhou était favori, mais selon des sources concordantes rapportées par Auto Motor und Sport et Blick, il réclamerait un contrat de trois ans, ce que Vasseur n’accepterait pas étant donné les incertitudes sur ses performances.

Le deuxième baquet pour 2022 pourrait aussi être celui d’une année de transition pour donner au talent de Sauber, Théo Pourchaire, un an pour acquérir de l’expérience supplémentaire en F2 avant de passer chez Alfa Romeo.

Vasseur exclurait donc de fait son propre jeune pilote s’il devait conclure un long contrat avec Zhou, car Bottas a également un contrat à long terme. Vasseur se tournerait donc vers d’autres talents et augmenterait ainsi la pression sur Zhou. Piastri rentre donc dans la danse, alors que le jeune Australien n’était plus favori pour 2022.

Il se pourrait qu’Alfa Romeo essaie de faire pression sur Zhou dans les négociations contractuelles, mais les liens de Vasseur sont toujours bons avec Alpine F1, anciennement Renault. Par conséquent, des pourparlers pour obtenir Piastri sont possibles, alors qu’il aurait autrement dû se contenter d’un rôle de pilote de réserve.

Vasseur a gardé de bonnes relations à Enstone après y avoir été le directeur, et cela faciliterait aussi l’opération. En revanche, la situation pourrait se compliquer si l’Australien n’avait pas de place chez Alpine F1 en 2023 et qu’il faisait des débuts très compétitifs, ce qui placerait Pourchaire dans une situation délicate.

Alfa Romeo Racing

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less