Schumacher avait ’déjà un bon rythme’ en début de saison

Le pilote Haas F1 note une certaine malchance

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 août 2022 - 18:13
Schumacher avait 'déjà un bon (...)

Mick Schumacher a connu un début de saison délicat, le pilote Haas F1 ne parvenant pas à inscrire des points jusqu’au Grand Prix de Grande-Bretagne. Ses performances décevantes ont laissé place à des points encourageants, et au-delà de deux accidents, l’Allemand pense qu’une certaine malchance a masqué son vrai potentiel.

"Si j’exclus la Grande-Bretagne et l’Autriche, je pense que la saison a été difficile jusqu’à présent" admet Schumacher. "Mais, d’un autre côté, nous avons eu ces deux courses qui ont un peu renversé la situation."

"Donc je pense que nous sommes assez confiants et que nous avons le bon rythme. Peut-être que nous l’avions déjà avant, mais nous avons juste été un peu malchanceux de le montrer à ce moment-là."

Le soutien "incroyable" de sa famille

Schumacher est heureux de se sentir très bien accompagné par sa famille, qui l’a soutenu depuis ses débuts en compétition. Sa mère Corinna vient souvent sur les Grands Prix, et sa sœur Gina Maria a pris la radio à Silverstone pour le féliciter une fois la ligne d’arrivée franchie.

"Je pense que l’avantage est que j’ai une grande famille. Je bénéficie d’un grand soutien de leur part et je pense que c’est le plus gros point. Je suis reconnaissant et j’ai de la chance d’avoir des parents aussi formidables."

"En plus de ce que nous sommes, je pense que la mentalité de notre famille est incroyable. C’est quelque chose que j’aimerais que tout le monde ait. Malheureusement, tout le monde ne l’a pas, mais j’ai pu évoluer dans mon propre espace et à mon propre rythme. On ne m’a jamais forcé à faire quoi que ce soit."

"C’est un énorme avantage dans le sport automobile, parce que j’ai l’impression que pas beaucoup de pilotes ont eu ce privilège d’apprendre à leur propre rythme, mais en fait ils ont été forcés d’apprendre plus vite peut-être, ou ont été élevés très durement, ce que je n’ai jamais connu."

Le nom Schumacher n’apporte pas de pression

L’Allemand insiste que son nom n’est pas une source de pression supplémentaire : "Non, pas vraiment. Je veux dire, pas à ma connaissance. Je suis sûr que ça a des avantages et des inconvénients, mais je ne vois que les avantages. Je suis fier de représenter ce nom et de pouvoir montrer ce que je suis capable de faire."

En F3 et en F2, Schumacher s’est vraiment lancé dans la deuxième partie de sa deuxième saison, mais ne sait pas si la pression de la lutte pour le titre qui lui permettait ça : "Je ne sais pas. Peut-être que c’est une question de pression ?"

"J’ai juste besoin de la pression pour vraiment me lancer. C’est quelque chose qui est en fait assez positif, parce que si vous êtes dans la lutte pour le championnat, vous avez de la pression."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos