Les pilotes de F1 qui auront le plus de pression en 2023 - Partie 1

Perez doit réduire l’écart, débuts attendus pour Piastri

Recherche

Par Paul Gombeaud

4 janvier 2023 - 12:16
Les pilotes de F1 qui auront le (...)

A maintenant quelques semaines du début de la saison 2023 de Formule 1 à Bahreïn, nous nous sommes interrogés sur les pilotes qui auront le plus de pression cette année. Certains joueront leur avenir, d’autres n’ont même pas encore débuté en F1, mais tous auront beaucoup à prouver.

Voici la première partie d’une liste de huit pilotes qui seront sous pression en 2023.

Sergio Perez

Le Mexicain s’apprête à disputer sa troisième saison au sein de l’équipe Red Bull, qui sort d’une année de domination et qui s’est adjugée les deux titres mondiaux. Et s’il a longtemps tenu le rythme de son coéquipier Max Verstappen en début de saison, les progrès effectués sur la RB18 ont coïncidé avec un écart de plus en plus grand avec son voisin de garage.

Perez a malgré tout prouvé une nouvelle fois qu’il était le numéro 2 parfait aux côtés du Néerlandais, brillant même par moments avec ses deux victoires de prestige à Monaco puis à Singapour. Mais le fait qu’il ait été battu par Charles Leclerc au championnat pilotes reste une petite déception.

Il lui sera sans doute très difficile d’inverser la tendance en interne avec son coéquipier en 2023, mais Red Bull aura malgré tout besoin qu’il se rapproche de lui car avec les nouveau règlements, Ferrari et Mercedes F1 pourraient sérieusement réduire l’écart. Il ne pourra ainsi plus se permettre de se qualifier à parfois plus d’une demi-seconde de Verstappen, car cela pourrait signifier bien plus de places perdues sur la grille de départ qu’en 2022.

On peut également souligner les tensions apparues avec Verstappen en fin de saison avec cette consigne non obéie du Néerlandais à Interlagos, de même que l’arrivée de Daniel Ricciardo en tant que troisième pilote qui rajoute forcément un peu de pression supplémentaire.

Oscar Piastri

Le jeune Australien subissait bien malgré lui l’imbroglio autour de son contrat l’été dernier, Alpine F1 ayant annoncé sans son accord sa titularisation pour cette année avant qu’on apprenne qu’il possédait en fait un contrat valide chez McLaren. S’il n’a rien à se reprocher dans l’histoire, la pression médiatique qui en a découlé a forcément dû l’affecter.

Ses débuts en Formule 1 seront ainsi scrutés de très près, d’autant plus qu’il a assez nettement dominé la concurrence ces dernières années en F3 et en F2, où il était à chaque fois sacré champion dès sa première saison.

Il a en plus la lourde de tâche de remplacer son compatriote Ricciardo au sein de l’équipe de Woking, et faire équipe avec Lando Norris, qui sort probablement de sa meilleure saison dans l’élite, ne sera pas une tâche aisée. Cela dit, il a tout à gagner face à son ainé britannique, qui sera le pilote le plus expérimenté de son équipe pour la première fois de sa carrière.

Yuki Tsunoda

S’il paraissait logique de voir le pilote japonais être dominé par Pierre Gasly en 2021 lors de ses débuts, ses progrès affichés en 2022 n’ont pas forcément convaincu car même s’il s’est rapproché du Français, ce dernier sort d’une saison très moyenne. De plus, Tsunoda a encore été l’auteur de quelques bévues évitables.

Aux côtés de son nouveau coéquipier Nyck de Vries, qui n’a certes disputé qu’un seul Grand Prix mais qui possède déjà une riche expérience en sport automobile, le pilote âgé de 22 ans va ainsi devoir gérer un tout nouveau statut en étant le plus expérimenté de son équipe.

L’année dernière, il admettait de son propre aveu qu’il n’était pas forcément prêt à tenir ce rôle. Il le faudra pourtant s’il veut conserver sa place en F1 à l’issue de la saison 2023, car si le Néerlandais était amené à le dominer et qu’il n’affichait pas enfin des progrès constants, son baquet reviendrait sans doute à quelqu’un d’autre l’année prochaine.

Guanyu Zhou

Critiqué avant même ses débuts dans la discipline, le premier pilote chinois de l’histoire de la F1 a finalement démontré qu’il avait le niveau pour évoluer dans la catégorie reine du sport automobile. Il a commis peu d’erreurs l’année dernière et son bilan comptable face à Valtteri Bottas (49 points à 6 pour le Finlandais) ne lui rend pas forcément justice.

Car malheureusement pour Zhou, il s’est rapproché de son coéquipier au moment où Alfa Romeo F1 commençait à traverser une longue période sans parvenir à entrer dans le top 10. Il a tout de même confirmé course après course qu’il était fiable et en progrès, même s’il va maintenant lui falloir augmenter son niveau de jeu en 2023.

En effet, une fois la C42 redevenue plus performante en fin de saison, c’est Bottas qui a capitalisé en marquant des points très importants pour conserver in extremis la sixième place du championnat des constructeurs devant Aston Martin F1. Cette année, Zhou doit donc démontrer qu’il a mis à profit son année d’apprentissage pour être immédiatement dans le coup. De plus, Audi débarquera en 2026 et aura un œil très attentif sur le duo de pilotes actuel.

Red Bull

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos