Formule 1

Kubica est heureux d’être revenu en dépit des problèmes

Il ne s’attendait pas à une saison si difficile

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 mai 2019 - 09:02
Kubica est heureux d'être revenu en (...)

Robert Kubica a passé huit ans éloigné de la Formule 1 après son accident de rallye, en février 2011, avant de faire son retour cette année, avec l’équipe Williams. Il explique qu’il visait un retour en douceur et un début de saison compliqué mais encourageant.

"Notre cible réaliste était d’avoir un début de saison tranquille" explique le Polonais. "C’était important d’avoir une dynamique positive pour pouvoir se concentrer sur l’amélioration de la voiture et essayer de la mettre dans la meilleure fenêtre de performance."

Il avoue que les essais hivernaux ont été une douche froide : "Malheureusement la situation a été un peu différente. C’était très décevant. Ça nous a mis, l’équipe et moi, dans une situation compliquée. Les premier tests de Barcelone était les tests les plus importants de ma vie, vu que je revenais après un long moment."

"C’était ma seule chance de me concentrer moi-même, pour connaître la voiture et préparer mon retour. Au lieu de cela, j’ai dû utiliser le premier Grand Prix pour récupérer le temps perdu et comprendre les choses que j’étais censé comprendre à Barcelone. D’un autre côté, c’est une bonne chose que ça arrive maintenant, et que nous puissions essayer de comprendre ce qu’il se passe."

Néanmoins, il ne regrette pas d’être revenu, même si la situation est plus que compliquée : "Ça peut sembler étrange, mais je suis très heureux de revenir. Je suis heureux d’aider, heureux d’être impliqué si on me le demande. C’est sûrement parce que j’ai été absent pendant longtemps. Je sais que nous luttons, et que nous sommes lents, et que les courses sont difficiles, mais j’adore ça."

"Vous devez l’accepter et ensuite réagir à la situation dans laquelle vous êtes. Parfois, vous pouvez en tirer du positif, même si pour la plupart des gens ce n’est pas une chose facile à faire. Je dois faire en sorte de m’améliorer en tant que pilote. J’ai beaucoup appris. Maintenant je dois essayer de me faire de meilleures performances et je dois progresser."

Mais les soucis sur la FW42 l’empêchent de se concentrer pleinement : "Ce serait mieux de moins m’en faire à ce propos. Cela me rendrait beaucoup plus confiant et me permettrais de me concentrer plus sur les performances. C’est vraiment ce dont j’ai besoin."

Williams essaie désormais de faire changer cette situation, car ni lui, ni George Russell, ni les membres de l’équipe ne sont satisfaits de ces problèmes rencontrés : "Personne n’est heureux de la situation dans l’équipe."

"Nous essayons tous de faire au mieux avec ce que nous avons. Mais quand on voit un tel décalage dans le comportement de la voiture et que l’on sait que ça nous limite en tant que pilote, c’est difficile. Nous devons trouver une solution. J’espère que ça prendra moins de temps que ce que l’on pense."

Williams F1

expand_less