Formule 1

Honda aimerait un comité pour des changements de pièces sans pénalités

Le constructeur propose la mise en place d’un système de dérogations

Recherche

Par Olivier Ferret

28 août 2021 - 08:23
Honda aimerait un comité pour des (...)

Honda pense pouvoir récupérer le groupe motopropulseur endommagé de Max Verstappen pour une utilisation plus tard dans la saison, mais ce moteur ne devrait plus jamais être utilisé en course, ce qui imposerait une certaine gymnastique pour les mécaniciens !

C’est ce qu’a confié le directeur technique de Honda, Toyoharu Tanabe, aujourd’hui.

"Pour le moteur de Max, nous avons décidé que nous ne pouvions pas l’utiliser en course. Et celui de Sergio (Perez) est complètement détruit, il n’y a pas de question à se poser."

"Dans le cas de celui de Max, nous ne sommes pas sûrs - si nous remplaçons les pièces, nous pourrons peut-être l’utiliser normalement. Mais du point de vue de la sécurité, les dégâts actuels sont un peu trop importants pour envisager une utilisation en course avec tous les risques de panne et de pertes de points qui en découleraient."

"Dans la réglementation actuelle, nous ne pouvons pas changer les pièces scellées par la FIA. Malheureusement, nous devrions changer certaines des pièces qui sont scellées pour pouvoir assurer une réutilisation normale, y compris en course. Nous pensons donc étudier une utilisation en essais uniquement mais cela impose beaucoup de changements aux mécaniciens."

Les deux moteurs ont été endommagés dans des collisions causées par d’autres pilotes. Tanabe a déclaré que la Formule 1 devrait envisager de revoir ses règles pour permettre aux équipes d’éviter des pénalités pour la réparation des dommages causés par d’autres équipes.

"Bien sûr, en tant que Honda, nous respectons la réglementation qui s’est construite sur une longue expérience. Mais lorsqu’on voit notre situation, je pense qu’il est possible de reconsidérer le règlement."

Le Japonais suggère la mise en place d’un comité dans lequel une équipe ayant subi des dommages dépose une demande de changement de pièces sans pénalité, qui est ensuite examinée lors d’une réunion les impliquant ainsi que des représentants de la FIA et d’autres motoristes.

"Ensuite, nous pouvons examiner l’accident, nous pouvons vérifier les données de l’impact, nous pouvons vérifier les dommages au châssis, nous pouvons vérifier les dommages au moteur, puis ensemble, nous pouvons discuter de la demande de changement de pièces des motoristes. Le comité déterminerait alors si un changement de pièces serait autorisé sans pénalité sur la grille."

"Compte tenu de la situation économique actuelle, ainsi que de la durabilité de ce sport, je pense que nous avons la possibilité de considérer ce genre de choses."

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less