Colton Herta a besoin de rouler s’il veut débuter en F1 en 2024

McLaren lui offre déjà un programme... et des essais libres ?

Recherche

Par Paul Gombeaud

13 mars 2022 - 15:57
Colton Herta a besoin de rouler (...)

Colton Herta est un jeune pilote américain très talentueux qui évolue actuellement en Indycar, et il se pourrait bien qu’il soit le prochain représentant de son pays à évoluer en Formule 1.

En effet, alors que Michael Andretti espère devenir la onzième écurie en 2024, Herta pourrait lui aussi faire partie du voyage étant donné qu’il représente déjà cette écurie de l’autre côté de l’Atlantique. Pour rappel, Andretti souhaitait racheter l’écurie Sauber l’année dernière mais l’opération n’a finalement jamais abouti.

L’idéal pour Herta serait d’avoir du temps de roulage en F1 d’ici 2024, et après avoir été signé en temps que pilote de développement de McLaren, il y aurait aussi un intérêt à le faire rouler en essais libres cette saison.

Herta a admis qu’il sera déjà très heureux d’obtenir du temps de roulage en F1 à bord d’une voiture de 2021 dans le cadre du programme McLaren TPC annoncé hier.

"Si l’objectif est réellement de me faire débuter en F1 en 2024, et que cette écurie (Andretti) voit le jour, alors je serais clairement ouvert à l’idée de faire le plus d’essais possibles au volant d’une F1," a déclaré Herta.

"Bien que pour un non-initié toutes les voitures se ressemblent, elles sont en réalité très différentes et je suis sûr que cela se ressent aussi au niveau du pilotage."

"Je ne peux pas parler de mon expérience puisque je n’en ai jamais piloté une ! Il y a probablement une différence dans le pilotage et la manière de gérer les pneumatiques."

"C’est agréable d’entendre ce genre de propos de la bouche de personnes comme Zak, Mario ou Michael. Parce qu’ils savent de quoi ils parlent et ce qu’ils veulent. Ils comprennent parfaitement ce qui se passe en interne. Ca fait donc plaisir à entendre."

Le problème de la superlicence

Reste maintenant à Herta à obtenir la superlicence pour être autorisé à courir en F1. L’Américain doit terminer au minimum troisième du classement général en Indycar cette saison s’il souhaite cumuler les 40 points nécessaires.

Visiblement, ce n’est pas du tout une source d’inquiétude pour Herta qui affirme avoir un plan à ce sujet.

"Je ne suis pas du tout stressé par ça. Le but est de remporter le championnat d’Indycar cette année et si j’y arrive, je n’aurais pas à me soucier de la superlicence."

"Lorsque j’étais chez Sauber (durant les négociations avec Andretti), personne ne savait ce qui allait se passer, si j’allais piloter en Formule 1 dès cette année ou non, mais finalement ça ne s’est pas concrétisé."

L’Américain affirme qu’il n’attend aucune aide supplémentaire de la part de la FIA pour obtenir sa superlicence.

"Non, ils ne donnent plus la superlicence comme autrefois. J’ai un plan de mon côté pour obtenir ces 40 points, qui est naturel et véridique."

Andretti F1 Team

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos