Formule 1

Alonso : La F1 a ’des règles différentes pour différentes personnes’

Les Britanniques semblent protégés par la FIA !

Recherche

Par Olivier Ferret

7 octobre 2021 - 14:23
Alonso : La F1 a ’des règles différentes

Fernando Alonso a accusé la Formule 1 d’avoir "des règles différentes pour différentes personnes" et a déclaré que sa manoeuvre au départ au 2e virage du Grand Prix de Russie était d’obtenir une "confirmation" de cela.

Le double champion du monde de F1 n’a fait aucune tentative pour passer le virage 2 correctement lors du premier tour du GP de Russie et a négocié les bornes à fond avant de rejoindre la piste et de se réinsérer derrière George Russell, derrière qui Alonso était quand il a quitté la piste.

Cela signifiait qu’Alonso a satisfait aux exigences officielles et officieuses de la FIA, mais sa tactique a démontré qu’il pouvait passer ainsi sans risque de contact avec un autre pilote ou une pénalité. Il a affirmé ce jeudi à Istanbul avant le Grand Prix de Turquie que ce qu’il avait fait à Sotchi était "juste pour voir les questions qu’il y aurait après".

En élaborant, le pilote Alpine a déclaré qu’il s’agissait "de confirmer quand je fais des choses qu’elles ont une répercussion différente sur l’épreuve suivante".

"Maintenant, ils changeront peut-être la zone de dégagement au premier tour dans les deux premiers virages. J’ai été l’idiot en piste pendant la majeure partie du championnat alors que j’ai été dépassé par l’extérieur de la piste par de nombreuses personnes lors des deux premières courses et même en Autriche (à lire ici)."

"Et rien ne s’est passé. Et il n’y avait pas de questions à la course suivante. Maintenant, après Sotchi, il y a question, donc c’est une confirmation."

Alonso n’a pas fait l’objet d’une enquête, et a encore moins été puni, pour cette tactique au premier tour en Russie.

Lui, Pierre Gasly, Antonio Giovinazzi et Max Verstappen ont tous utilisé la zone de dégagement dès le premier tour mais les commissaires sportifs ont rapidement jugé inutile d’enquêter sur les incidents.

Lorsqu’on lui a demandé de quoi il pensait avoir la confirmation, Alonso a répondu : "Beaucoup de choses."

Il a également souligner l’absence de pénalité pour Lando Norris pour avoir franchi la ligne blanche à l’entrée des stands alors qu’il était sur des slicks lors de l’averse en fin de Grand Prix. Il suggère maintenant clairement, entre les lignes, que les Britanniques semblent protégés par la FIA.

"C’est encore une confirmation de beaucoup de choses. La première qu’il y a des règles différentes pour différentes personnes – ou que différentes discussions se tiennent la semaine suivante selon qui a commis la faute."

"Voyons le prochain qui franchit la ligne blanche à l’entrée des stands, voyons de quelle nationalité il est et quelle pénalité il aura."

Alpine F1 Team

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less