Formule 1

Points de pénalités : Grosjean et Verstappen dissipés, Leclerc et Hamilton exemplaires

Magnussen moins brouillon qu’on ne le croit selon la FIA

Recherche

Par Valentin Vilnius

10 décembre 2018 - 14:06
Points de pénalités : Grosjean et (...)

Lors d’une récente sortie, Max Verstappen a fustigé le système de permis à points instauré par la FIA : au bout de 12 points retirés en un an, un pilote est automatiquement suspendu pour la course suivante.

Il faut dire que le Néerlandais a été un des trois pilotes les plus indisciplinés cette saison. 2 points de pénalité à Shanghai (collision avec Sebastian Vettel), 2 autres à Monza (collision), 2 pour non-respect des drapeaux bleus en Russie et un dernier au Japon : le pilote Red Bull a été trop agressif.

Romain Grosjean et Lance Stroll ont, eux aussi, récolté 7 points. Le pilote Haas a perdu 6 points pour des collisions (Espagne, France, Singapour, Austin). Il était passé tout près d’une suspension en fin d’année, puisque les points de pénalité ne sont pas remis à zéro en début de saison, mais expirent au bout de 365 jours.

Trois pilotes ont écopé de 6 points de pénalité : Brendon Hartley, Sergey Sirotkin, Esteban Ocon et Fernando Alonso. Le pilote Racing Point Force India a payé cher (3 points) sa collision avec Max Verstappen à Interlagos. Fernando Alonso a écopé de 3 points d’un coup à Abu Dhabi pour avoir successivement coupé des virages, alors qu’il tentait de revenir dans les points. Sans doute que les commissaires n’ont pas voulu lui infliger un drapeau noir pour son dernier Grand Prix…

Sebastian Vettel, Marcus Ericsson et Sergio Pérez comptent 5 points chacun. Le pilote allemand a été pénalisé pour une seule de ses collisions, en France (2 points).

Pierre Gasly et Valtteri Bottas ont écopé de 4 points, à 100 % pour des collisions (Chine et Silverstone pour Pierre Gasly, Hungaroring et Spa pour Valtteri Bottas).

Nico Hulkenberg a pris 3 points de pénalité d’un coup pour avoir causé l’accident spectaculaire au départ du Grand Prix de Belgique, qui a fini par un vol plané de la voiture de Fernando Alonso au-dessus de celle de Charles Leclerc.

Etonnamment, Kevin Magnussen, réputé pour être l’un des pilotes les plus rudes et irrespectueux du paddock, n’a pris que 2 points de pénalité, pour une collision à Bakou. Charles Leclerc, selon lequel le Danois « est et sera toujours stupide » », appréciera.

Le rookie de Sauber, justement, a réalisé aussi un sans-faute du point de vue des points de pénalité, avec un permis encore vierge de toute sanction. Mieux, il n’a été sanctionné d’aucune réprimande. Il est donc le meilleur élève de cette année.

Les points ne seront pas remis à zéro à Melbourne. Romain Grosjean, Max Verstappen et Lance Stroll commenceront l’année déjà sous pression…

Red Bull

Haas F1

expand_less