Formule 1

Steiner se méfie de l’avantage qu’une Q4 offrirait aux équipes de pointe

Le format actuel fonctionne, selon lui

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 avril 2019 - 10:44
Steiner se méfie de l'avantage qu'une (...)

Günther Steiner est une voix de plus contre la possibilité d’une Q4 à l’avenir. Même s’il n’y est pas farouchement opposé, le directeur de Haas se méfie de la possibilité de voir les top teams gagner un avantage.

"L’idée de séances plus courtes où les gens peuvent avoir l’air stupide n’est pas mauvaise, mais il faut qu’elle soit étudiée de manière à ne pas créer un écart plus important entre les meilleurs et le reste" prévient Steiner.

Selon lui, les petites équipes utilisent plus de pneus tendres pour accélérer et devraient alors passer plus de gomme pour essayer de se rapprocher des meilleurs, créant de fait un écart : "Cela voudrait dire que les trois grosses équipes ont un avantage, plutôt que de mélanger un peu le tout."

Il rappelle le fiasco des qualifications par élimination, introduites en 2016 et abandonnées deux courses plus tard, et le besoin d’analyser précisément les implications d’un tel changement : "Nous avons besoin de nous assurer que nous ne faisons pas mal les choses, car le format de qualifications actuel n’est pas mauvais. Il fonctionne."

"Il n’est pas dysfonctionnel, pourquoi tenter de le réparer ?"

FIA

expand_less