Formule 1

Steiner : Ce que nous avons fait de bien ? Nous avons survécu !

Le patron de Haas F1 trouve le point fort de sa saison 2020

Recherche

Par Olivier Ferret

26 novembre 2020 - 13:38
Steiner : Ce que nous avons fait de (...)

Au moment de dresser un premier bilan de la saison très médiocre de Haas F1, Günther Steiner a souligné une seule réussite, aujourd’hui, dans le paddock de Sakhir à Bahreïn.

Pour le patron de l’équipe américaine, c’est évidemment le faut que Haas F1 ait pu survivre à cette saison marquée par le coronavirus et des revenus de la part de la Formule 1 en forte chute, d’autant plus que les résultats ont été très mauvais.

"Qu’est-ce que nous avons fait de bien ? Nous avons survécu ! Voilà ce que nous avons fait de bien en 2020," lance Steiner aux journalistes.

"Je pense que je vais rester là-dessus. Il y avait vraiment une grande chance que nous disparaissions mais tout le monde a tiré dans le même sens pour que les équipes puissent survivre."

"Au final, et même si nous avons pas été bons en piste cette année, je pense que nous avons assuré le futur de Haas F1 pour la Formule 1. Car même si je pense que ce sport n’a pas besoin de nous spécifiquement, la F1 a besoin de gens et d’équipes comme la nôtre."

Voilà une déclaration qui rejoint évidemment le sujet des pilotes, payants, pour l’année prochaine. Mick Schumacher, toujours non officialisé, est fortement soutenu par Ferrari. De quoi réduire certaines factures. Enfin Nikita Mazepin, toujours favori pour le 2e baquet, devrait arriver avec plusieurs millions de dollars grâce à son père, un milliardaire russe.

Sur ce sujet, Steiner botte encore en touche et promet une annonce "bientôt".

Ce qui a aussi permis de sauver les équipes, c’est un calendrier finalement assez fourni mis en place par la FOM, qui a assuré les revenus des sponsors et des télévisions.

"Même si je suis fatigué, même si finir par un triplé de courses juste avant Noël n’est pas idéal, c’était une bénédiction de pouvoir courir cette année. La F1 a toujours su s’adapter, surmonter les défis. Je veux que l’équipe termine bien ces trois semaines."

"Braco à la F1 pour avoir organisé tout ça, 17 courses, c’est génial parce qu’après l’Australie, on allait de mauvaise nouvelle en mauvaise nouvelle tous les jours. La F1 n’a pas eu une mauvaise année, au contraire. Cela aurait pu être pire."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less