Formule 1

Renault F1 n’a plus de doutes sur ses progrès par rapport à 2019

De quoi aborder le Hungaroring avec confiance

Recherche

Par Olivier Ferret

14 juillet 2020 - 18:02
Renault F1 n’a plus de doutes sur (...)

Le Grand Prix de Styrie a laissé des sentiments partagés à l’équipe Renault F1 avec une belle performance le samedi avant de lâcher des points le dimanche. L’action bascule désormais sur le tourniquet hongrois pour le troisième rendez-vous en autant de semaines comme l’explique l’ingénieur de course en chef, Ciaron Pilbeam.

Quels sont les principaux éléments à prendre en considération au Hungaroring ?

Le Hungaroring possède de nombreux virages et peu de lignes droites. Cela en fait un circuit demandant beaucoup d’appuis et la plupart des écuries rouleront avec un maximum de charge aérodynamique. Il y a peu de courbes lentes et le secteur intermédiaire se compose principalement de virages à vitesse moyenne où il est essentiel de trouver le bon rythme. Le tracé peut causer un problème de surchauffe des pneus, notamment à l’arrière. Cela peut même être le cas dans les derniers virages en qualifications et il faut parfois compromettre l’équilibre de la voiture pour signer un temps plus rapide.

Les dépassements sont très difficiles au Hungaroring, le premier virage offrant probablement la meilleure chance de tenter une manœuvre. Cela peut être dur de doubler quelqu’un même en étant plus rapide et cela souligne l’importance de réaliser de bonnes qualifications.

À quel type de performance vous attendez-vous ?

Nous sommes encouragés par ce que nous avons vu de la monoplace jusqu’à présent. Elle a constamment été meilleure à Barcelone et en Autriche, les deux seuls tracés visités à ce jour cette saison. Je ne pense pas que ces améliorations soient spécifiques à ces pistes et nous nous attendons à ce que cette progression se poursuive sur d’autres circuits. Il peut faire chaud en Europe centrale à cette période de l’année, en particulier à Budapest, donc il nous faudra peut-être prévoir davantage de refroidissement bien que les prévisions actuelles annoncent un week-end principalement frais avec des risques de pluie.

Quel bilan l’équipe tire-t-elle du Grand Prix de Styrie ?

C’était un week-end mitigé pour notre part. Nos voitures se sont bien qualifiées sur une piste humide samedi et elles semblaient en mesure d’en profiter dimanche en course. Cependant, nous n’avons pas marqué tous les points à notre portée et c’est la mesure ultime de notre performance. Nous ne pouvons donc pas être satisfaits. Néanmoins, la voiture s’est nettement améliorée en affichant un bon rythme tout au long du week-end dans les conditions humides et sèches sur un circuit où nous avons eu du mal par le passé. Nous pouvons donc être optimistes quant aux courses à venir.

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less