Formule 1

Remonté, Ricciardo fustige à son tour les courses qualificatives

Et les déplore sur le fond comme sur la forme

Recherche

Par A. Combralier

27 septembre 2019 - 15:56
Remonté, Ricciardo fustige à son tour (...)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la proposition de la FOM et de la FIA d’introduire des mini-courses qualificatives suscite un large rejet parmi les pilotes. Lewis Hamilton a pris la tête de cette fronde, en soulignant le caractère artificiel de cette proposition – l’ordre de départ des mini-courses serait décidé par le classement inversé du championnat.

Au-delà du fond, c’est d’abord la forme qui déplaît fortement à Daniel Ricciardo. Le pilote Renault est agacé de découvrir, dans la presse, des propositions de changements majeurs ; il aimerait au contraire que les pilotes soient davantage consultés en amont sur ces changements.

« Nous, les pilotes, sommes assez frustrés à ce sujet. Les propositions nous sont soumises par les médias, et eux [la FIA, la FOM] en parlent, comme s’ils avaient déjà bien avancé dans cette discussion. Et nous, nous nous disons ‘hey, mais pourquoi on ne nous a rien dit avant ?’. »

« C’est pourquoi nous avons essayé de faire plus d’efforts, en agissant comme une équipe, pour, ces dernières années, s’assurer que les pilotes soient bien plus impliqués. Parce que ces dernières années, certaines choses ont été décidées sans nous consulter, nous les pilotes. Et vous savez, même si nous ne payons pas l’addition au bout du compte, c’est bien nous qui sommes au cœur de tout le spectacle. »

« Surtout si cela concerne un sujet dont nous avons une opinion marquée, un sujet où, selon moi, notre opinion vaut plus que celle de tous les autres. »

« Et nous progressons… Mais ils ne veulent pas toujours nous impliquer – dans le passé, ils ne l’ont pas fait. »

Quant au fond de l’affaire, Daniel Ricciardo avance une question de timing : pourquoi décider d’introduire un tel changement dans les qualifications en 2021 ? En effet, si le but est de rendre les courses plus imprévisibles, le règlement 2021, avec notamment l’introduction des budgets plafonnés, est déjà censé y remédier. Les courses qualificatives seraient ainsi inutiles en plus d’être injustes…

« Je ne pense pas que ce soit le bon moment. Si le règlement 2021 a les résultats attendus, alors, il n’y a aucune raison de changer le format. »

« Et ça diluerait aussi franchement le week-end. C’est comme dans d’autres sports, le produit est dilué si vous avez des grilles inversées, ceci ou cela. »

« 2021, je pense que cela représente assez de changement. Cette suggestion est un peu désespérée, et je ne pense pas du tout que nous soyons dans une situation désespérée. »

« Dans certains sports, comme dans le cas de l’UFC, il y a des combats chaque week-end. C’est formidable pour les fans, vous voyez des combats tout le temps. Mais vous êtes moins excité, vous devenez moins intéressé, parce que vous ne voyez que cela. S’il y a tout le temps des courses, le samedi comme le dimanche, je pense que ça aura un effet similaire. »

« Les grilles inversées pourraient aussi manipuler un peu le résultat. Cela ôterait de la valeur à la F1, en son cœur. Donc oui, je préfère garder au moins cette partie [le format des qualifications actuel]. »

Au vu de la fronde des pilotes, la FIA et la FOM seront-elles bientôt obligées d’enterrer ce projet ? Les dernières déclarations de Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, n’allaient pas en ce sens.

Renault F1

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less