Formule 1

Une journée très compliquée pour les pilotes Williams

Manque d’adhérence et vibreurs agressifs au programme

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 septembre 2019 - 16:16
Une journée très compliquée pour les (...)

Les Williams ont été les deux monoplaces les plus lentes du jour, à l’exception de Daniil Kvyat en EL1, qui n’a toutefois fait que cinq tours à cause d’un souci moteur. Robert Kubica ne cache pas une situation difficile pour lui.

"Probablement l’une des pires journées derrière le volant, sur le plan de l’équilibre et de l’adhérence" se désolé le Polonais. "Je n’ai pas d’adhérence."

"Sur ce genre de piste, il y a peu de choses à faire, il faut de la vitesse en virage car ils sont courts, il faut de la stabilité en entrée et de la confiance, mais c’est très glissant. Nous glissons car nous n’avons pas la bonne température dans les pneus."

"Globalement, quand vous avez des problèmes de température de pneus, il y a un moment où vous avez une bonne adhérence, peut-être pas sur un tour, mais nous n’avons pas été en position d’avoir un grip raisonnable aujourd’hui, donc il faudra voir les données."

George Russell était nettement devant son équipier, mais reconnaît que la Williams supporte mal un pilotage agressif sur les vibreurs de Sotchi : "Globalement, c’est un circuit plutôt doux, nous avons des réglages plutôt durs, donc c’est très agressif pour nous lorsque nous passons sur les vibreurs."

"Il s’agit juste de trouver le bon compromis car plus vous êtes sur un réglage souple, plus vous perdez en performance aéro. C’est un compromis, mais il n’était pas très bon à piloter. Je pense que ça ne l’était pas pour qui que ce soit."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less