Formule 1

Pirelli répond aux critiques entendues hier sur les pneus 2021

Mario Isola explique qu’il s’agit d’une question de réglages

Recherche

Par Olivier Ferret

28 novembre 2020 - 10:05
Pirelli répond aux critiques entendues

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel (photo) ont mené hier soir la fronde des critiques sur les nouveaux Pirelli 2021 testés lors des essais libres 1 et 2 à Bahreïn, sur le circuit de Sakhir.

Les deux champions du monde n’ont pas mâché leur mot, espérant clairement que ce pneu ne soit pas introduit en F1 l’an prochain.

Mais Pirelli a tenu à répondre officiellement à ces critiques et à expliquer pourquoi les pilotes ne pouvaient pas avoir le vrai ressenti du potentiel de ces nouvelles gommes. Une question de réglages avant tout, selon Mario Isola, le responsable de Pirelli en F1.

"Nous pouvons comprendre que tous les pilotes n’étaient pas positifs à propos de ces pneus car les réglage des voitures était ceux attendu pour les pneus actuels," répond Isola.

"Les pneus 2021 ont besoin d’un autre type de réglages que les équipes et les ingénieurs ont maintenant suffisamment de temps pour découvrir et développer."

"Je peux comprendre cela parce que je considère que ce sont des voitures qui sont optimisées sur le pneu actuel, depuis deux ans maintenant," ajoute l’Italien. "Ce sont les mêmes pneus que nous avons utilisés en 2019. Donc ils ont un niveau de confiance, de préparation, ils sont capables de bien faire fonctionner le pneu actuel qui est évidemment en fin de cycle de vie."

"Chaque fois que vous proposez un nouveau pneu, il y a des critiques, il y a un changement d’équilibre. J’ai entendu un commentaire - je crois que c’était la radio d’équipe de (Max) Verstappen - disant qu’il ressentait du sous-virage. Nous avons averti les équipes qu’avec la nouvelle construction, elles pourraient avoir plus de sous-virage. Nous avons invité les équipes à corriger les réglages afin de rééquilibrer la voiture."

"C’est évidemment quelque chose qu’ils feront l’année prochaine - je suis sûr qu’ils trouveront le moyen d’équilibrer la voiture et d’extraire les performances des pneus 2021. Mais ils se sont concentrés ce vendredi principalement sur la collecte de données plutôt que sur l’extraction des performances du pneu 2021."

"Le pilote ressent la performance, pas les autres éléments. Le matin était important pour les équipes afin de collecter des données aérodynamiques ; nous avons vu des équipes avec des râteliers aérodynamiques car le profil des pneus à l’avant est différent. Nous avons décidé de ne pas changer le profil arrière pour éviter des changements dans la conception du fond plat. Mais le profil avant est différent et nécessite certainement une adaptation. Ils doivent adapter un peu leur voiture au nouveau produit."

Isola reste donc satisfait du résultat du fonctionnement des pneus, qui sont conçus pour mieux faire face aux forces G plus élevées générées par les F1 actuelles.

"Pour Pirelli, les résultats que nous avons obtenus avec les pneus sont positifs parce que nous les avons reliés à une meilleure résistance, étant donné que les performances des voitures augmentent de plus en plus et que ces pneus - les pneus actuels - sont vieux de deux ans. Il s’agit maintenant de configurer les voitures pour les exploiter au mieux et nous sommes tout à fait convaincus que les pilotes pourront les trouver beaucoup plus aptes à leur donner satisfaction par la suite."

Le responsable de Pirelli F1 admet aussi que les conditions de piste à Bahreïn n’étaient pas non plus idéales.

"La piste était assez glissante pour ce premier jour, comme chaque pilote l’a souligné. Cela a donc accentué le mauvais ressenti des pilotes, d’autant plus que les réglages des F1 ne sont pas ceux qui seront à adopter l’an prochain pour tirer le meilleur parti de nos nouveaux pneus."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less