Formule 1

Officiel : Un nouveau test de flexibilité sur l’aileron arrière imposé après la qualification

Il vise l’aileron arrière de Mercedes F1

Recherche

Par Olivier Ferret

20 novembre 2021 - 15:21
Officiel : Un nouveau test de (...)

Le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a révélé que la FIA introduirait un nouveau test d’aileron arrière après la qualification pour le Grand Prix du Qatar, ce qui pourrait clarifier les affirmations selon lesquelles Mercedes utilise une pièce à la flexion illégale.

Red Bull vient de montrer à la FIA ce samedi des images qui, selon eux, montrent qu’une section de l’aileron arrière de Mercedes fléchit (l’aile inférieure), réussissant les tests réglementaires statiques mais ne répondant pas aux réglementations sur les "dispositifs aérodynamiques non mobiles".

L’équipe n’a pas encore déposé de protestation officielle mais a rassemblé un dossier de preuves qui semble avoir convaincu la FIA de se charger d’enquêter davantage sur la question.

S’exprimant pendant la séance de qualification, Horner a révélé la nouvelle procédure d’essais.

"Il y aura un test de traction à l’arrière de l’aile. Effectivement, une quantité de charge sera ajoutée à l’arrière de l’aile. Réparti sur l’aile, elle pèsera probablement de 70 à 80 kilogrammes et elle augmentera progressivement, vous pourrez donc mesurer la flexion."

Horner craint que les ingénieurs de Mercedes n’aient développé une superposition complexe de matériaux qui permettent à leur aile de donner une force d’appui élevée dans les virages mais de réduire progressivement son angle et sa traînée sur les lignes droites les plus longues.

"Dès que l’on dépasse les 250 km/h, on peut voir que c’est là que ça commence à bouger. Avec la qualité de la photo à haute vitesse de nos jours, les ingénieurs sont intrigués de savoir ce qui se passe chez les concurrents. Cela fait partie de la Formule 1."

"C’est bien que la FIA soit proactive, qu’elle se penche sur la question, car notre préoccupation n’est pas tant pour ici qu’en Arabie saoudite ou à Abu Dhabi, où la vitesse en ligne droite sera plus importante."

"Je pense que le test qu’ils introduisent exposerait toute flexibilité à ce niveau. Ce qu’il faut se rappeler, c’est que cinq personnes de la FIA sont chargées de cette tâche. Il y a des milliers d’ingénieurs dans cette voie des stands qui cherchent des moyens d’exploiter les règles."

"Quand vous voyez quelque chose comme ça et que vous voyez la vitesse en ligne droite que nous avons eue lors des dernières courses, nous voulons juste nous assurer qu’avec autant d’enjeux, les prochaines courses seront absolument équitables."

Red Bull

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less