Mercedes F1 a pris un ’coup de massue’ lorsque le rebond est revenu après Barcelone

L’équipe pensait "aller dans la bonne direction" avant Bakou

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 octobre 2022 - 18:21
Mercedes F1 a pris un 'coup de (...)

Plus tôt cette année lors du Grand Prix d’Espagne, Mercedes F1 apportait une première évolution importante sur sa W13 dans le but d’arrêter le phénomène du rebond, qui la perturbait alors fortement et qui l’empêchait de performer.

Et avec les troisième et cinquième places de George Russell et de Lewis Hamilton à Barcelone, l’équipe allemande avait alors de grands espoirs d’avoir déjà réglé ses plus gros soucis en 2022 et de pouvoir à nouveau penser aux titres mondiaux.

Sauf que lors des deux courses suivantes, disputées à Monaco et à Bakou, le rebond revenait de plus belle et Mercedes F1 comprenait donc qu’il lui restait encore beaucoup à faire. D’ailleurs, le directeur technique Mike Elliott évoque un véritable "coup de massue" après ces deux épreuves compliquées.

"Nous ne pouvions pas nous apercevoir des problèmes de la voiture à cause du rebond," a indiqué Elliott.

"Le rebond prenait le dessus sur tout le reste. Et une fois que nous étions parvenus à nous en débarrasser à Barcelone, nous nous disions : ’Nous allons dans la bonne direction’, avant de nous prendre un coup de massue sur la tête lors des deux courses suivantes."

"Vous épluchez ensuite la prochaine couche de l’oignon, en quelque sorte, puis vous découvrez un autre problème. El l’occurrence, celui qui était intégré à la voiture pendant l’hiver. Depuis, nous avons pris divers mesures pour tenter d’aller enfin dans la bonne direction, mais pour gommer toutes les erreurs, il nous faudra encore un hiver."

Si Mercedes F1 n’a pu régler ses problèmes plus rapidement cette année, Elliott estime que c’est en raison du peu d’essais dont disposent les écuries durant un weekend de Grand Prix, celles-ci étant obligées de rapidement se concentrer sur la course.

"Nous avons si peu d’essais, il n’y a que les deux heures du vendredi avant de vraiment commencer à travailler sur le weekend de course. Et nous avons besoin de temps pour apprendre."

"Après Bakou, nous découvrions un nouveau problème. Nous avons alors réétudié les données et nos simulations et fini par trouver quelque chose, mais vous n’avez ensuite que peu de temps pour faire les essais. Il s’agit d’un problème aérodynamique et il faut du temps pour le résoudre."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos