Formule 1

Les pilotes remercient la FIA de les avoir laissés courir malgré la pluie de Styrie

Un risque… pour le bien du spectacle

Recherche

Par A. Combralier

11 juillet 2020 - 20:17
Les pilotes remercient la FIA de (...)

Même si les qualifications ont été retardées ce samedi en Styrie, elles ont tout de même pu se tenir aux alentours de 16h. Michael Masi, le directeur de course de la FIA, a autorisé les F1 à rouler sous une pluie battante, et même si certains commentaires de pilotes à la radio, ont fait part d’un grand manque de visibilité, le risque a été pris – et le spectacle a été au rendez-vous.

Les pilotes se plaignent-ils d’avoir roulé dans ces conditions ? Au contraire ! Ils louent la prise de risque opérée par la FIA…

Kevin Magnussen a été un de ceux à saluer cette initiative de la FIA…

« Je pense que nous devrions être autorisés à conduire dans ces conditions extrêmes. Ce n’est pas normal que nous ayons un pneu pluie pour conditions extrêmes, et que nous ne puissions jamais vraiment l’utiliser. »

« Aujourd’hui, nous avons pu l’utiliser parce que les conditions étaient extrêmes. C’est donc un bon équilibre. Ce n’est pas grave si vous mettez un drapeau rouge sur la session et qu’une fois qu’il passe au vert, vous passez directement aux intermédiaires. Mais ce n’est pas bien de mettre un drapeau rouge sur la session alors que les gens sont sur [les pneus intermédiaires]. Donnez-leur la possibilité d’aller sur le mouillé. »

« Je pense qu’une fois que vous ne pouvez pas piloter dans de bonnes conditions en lignes droites, à cause de l’aquaplaning, c’est trop, bien sûr. Mais ce n’est pas parce qu’il y a une flaque d’eau qu’il faut mettre un drapeau rouge sur une séance. Je pense que nous pouvons survivre à une flaque sur la piste. Mais s’il y a de l’eau stagnante partout sur la piste en lignes droites, alors vous devez le signaler. »

Lewis Hamilton, auteur d’une pole sensationnelle avec plus d’1 seconde d’avance sur Max Verstappen, a rappelé que prendre la décision de laisser courir ou non les pilotes était toujours " particulièrement difficile ", et se dit " reconnaissant " envers la direction de course ce soir.

« Au moment où nous sommes arrivés aux qualifications, il était évident que la piste séchait ou qu’il ne pleuvait pas pendant un certain temps. Et tout le monde est monté dans les voitures, et il s’est remis à pleuvoir. Nous avons donc fait une petite pause. »

« Mais une fois que nous avons commencé, c’était bien pour la première session. C’était vraiment à la limite, mais c’est ça la course. »

« Je suis content qu’ils ne nous aient pas enlevé ça parce qu’aujourd’hui, c’est tellement spécial d’être sur la piste, c’est tellement difficile. Je ne sais pas comment cela se voit sur les caméras, mais ce sont les conditions les plus difficiles que nous ayons jamais rencontrées. Il suffit d’un petit manque de concentration et c’est parti, et les dégâts peuvent être limités ou importants, plus souvent importants. »

Carlos Sainz, 3e de la séance, a certes décrit comme " très, très délicates " les conditions de roulage. Mais le pilote McLaren est aussi satisfait d’avoir pu démontrer son talent sous la pluie.

« Je suis heureux qu’ils nous aient laissés courir parce qu’en fait, ces voitures génèrent tellement de spray, et nous évacuons tellement d’eau, qu’il y avait une ligne de trajectoire très fine où, si vous mettiez vos pneus, il y avait en fait un peu d’adhérence pour rouler. »

« Je pense que si la séance avait été arrêtée, la piste aurait été de plus en plus mauvaise et il aurait été très difficile de revenir en piste. Mais ces voitures font un bon travail pour assécher les pistes et empêcher l’eau d’y pénétrer. »

« Je suis donc satisfait. C’était très, très difficile comme je l’ai dit, avec beaucoup de blocage sur les freins avant et arrière, beaucoup d’improvisation dans la voiture. C’est ce que nous, pilotes, aimons le plus, parce que c’est l’instinct le plus naturel, nous faisons la première chose à laquelle nous pensons. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less