Formule 1

Leclerc ne veut pas faire une croix sur la saison selon le résultat du Canada

Le Monégasque y espère évidemment un bon résultat

Recherche

Par Olivier Ferret

6 juin 2019 - 21:17
Leclerc ne veut pas faire une croix (...)

Ferrari doit-elle absolument gagner ce Grand Prix du Canada pour rester en course pour les titres mondiaux de cette saison 2019 ?

C’est l’avis de beaucoup d’observateurs, qui pensent qu’une défaite face à Mercedes sur ce circuit qui fait la part belle à la puissance moteur, serait un tournant fatal pour les chances de la Scuderia.

Charles Leclerc, l’un des pilotes de Ferrari, ne voit pas les choses de cette façon.

"Je ne vois pas cela comme ça, bien sûr. Il n’y a pas besoin de s’infliger plus de pression encore. Nous devons faire de notre mieux et maximiser le potentiel de notre voiture," explique le Monégasque à Montréal.

"Pour moi, il n’y a pas de raison d’abandonner tant que ce n’est pas fait (pour Mercedes). Oui, le début de saison a été difficile et j’attendais clairement mieux mais nous n’avons pas à dire au revoir à ce championnat pour le moment. Nous devons pousser jusqu’au bout et c’est bien la mentalité de l’équipe. Nous cherchons à comprendre nos erreurs, pour ne pas les reproduire. A partir de là, nous avançons et je suis assez certain que les résultats arriveront."

Des erreurs, c’est aussi ce que Leclerc va éviter de faire sur un plan personnel. Celle de Bakou est de son fait, après son crash en Q2. De même que celle en Espagne, toujours en Q2, avec un fond plat endommagé qui lui a coûté de la performance en Q3.

A Monaco, c’est une erreur de Ferrari qui l’a sorti de Q1 trop prématurément.

"J’ai déjà changé d’approche après Bakou, ne pas attaquer trop en Q2. C’était une erreur car la Q3 était facile à atteindre. Stupide, encore une fois. Mais en Espagne, j’ai endommagé le fond plat. J’ai changé après ça. J’ai commis des erreurs et il faut avoir une autre vision quand vous êtes chez Ferrari."

"Ce n’est plus comme chez Sauber l’an dernier, où il fallait tout donner en Q1, en Q2 et parfois en Q3 quand j’y étais. J’ai appris de mes erreurs, j’espère bien ne plus les reproduire et mon temps viendra, je l’espère."

Finalement qu’espère donc Leclerc de ce week-end ?

"Il est évident que nous voulons bien faire, nous avons presque fait un tiers de la saison. Le but c’est de faire au mieux. C’est un circuit à très haute vitesse qui nous convient beaucoup mieux que Monaco, car la vitesse de pointe est en général un atout pour nous. J’espère que nous pourrons en tirer un avantage pour signer un très bon résultat ici."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less