La F1 veut agir sur le harcèlement entre fans au GP d’Autriche

Les femmes et la communauté LGBTQ+ attaquées à Spielberg

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 juillet 2022 - 11:15
La F1 veut agir sur le harcèlement (...)

Depuis hier, les témoignages rapportant du harcèlement entre fans sur le Red Bull Ring font surface sur les réseaux sociaux. Leur nombre et la violence des faits rapportés a poussé la F1 à réagir et à prévenir qu’elle allait enquêter.

"Nous avons été mis au courant de témoignages quant au fait que certains fans ont été sujets à des commentaires totalement inacceptables par d’autres fans au Grand Prix d’Autriche", a écrit la F1 sur les réseaux sociaux.

"Nous prenons ces problèmes très au sérieux et les avons soulevés avec le promoteur et le service de sécurité de l’événement, et nous allons parler à ceux qui ont rapporté ces incidents. Ce type de comportement est inacceptable et ne sera pas toléré."

Les témoignages se multiplient sur les réseaux, rapportant de nombreuses insultes envers les personnes homosexuelles, plusieurs d’entre elles ayant rapporté des insultes et des comportements menaçants de la part de certains fans.

"L’enfer" pour certaines femmes venues pour la F1

Deux femmes, fans de Sebastian Vettel, ont posté une photo d’elles en tentant de tourner en dérision ce problème : "Insultes homophobes, Seb qui abandonne et Max qui gagne : plus qu’un jour dans cet enfer et nous sommes libres."

D’autres comportements inappropriés ont été notés, notamment envers les femmes, qui se font siffler, insulter et toucher par des fans. Une fan de Lewis Hamilton révèle avoir été prise à partie vendredi par cinq fans de Max Verstappen, qui ont commencé à soulever sa robe pour essayer de la toucher. Le lendemain, elle a été obligée de mettre une veste, et se félicitait de n’avoir été "que" moquée.

Une autre fan s’agace du comportement des hommes dans les tribunes : "Je passe une tribune, des sifflets, des cris et du harcèlement tout au long de mon passage. C’est comme s’ils n’avaient jamais vu une femme."

Une autre fan révèle avoir dû "combattre une crise de panique jusqu’à la sortie du circuit car j’avais peur. Nous revenons pour la course demain mais nous ne reviendrons jamais sur ce Grand Prix, nous le promettons", a ajouté cette fan.

Une autre fan raconte son calvaire : "A peine 1h30 après mon arrivée au camping tôt le matin, j’ai été victime d’un commentaire misogyne, et après cela, ça a empiré avec des mains inappropriées sur moi, et davantage de commentaires misogynes".

Le racisme s’invite aussi en Autriche

Malheureusement, le racisme semble avoir été de la partie, même si ce n’est pas ce qui est le plus rapporté : "J’ai entendu tous types de jurons, mais c’est le mot en N qui m’a vraiment mis en colère. Je pense que c’est inacceptable et j’ai honte pour le Grand Prix d’Autriche et ses soi-disant fans. Comment faire ? Je pense que nous n’irons pas voir le Sprint demain ni la course dimanche", écrivait cette personne vendredi.

Une autre fan résume les comportements dont elle a été victime ou témoin lors du week-end : "Ce comportement est décevant. Mes attentes étaient basses mais putain... du racisme, des injures homophobes, des sifflements, des propos inappropriés et des mains baladeuses, et la liste continue."

Cela s’ajoute aux huées vendredi lors des qualifications quand Hamilton est sorti de piste. Cela avait été condamné par le principal intéressé et son patron Toto Wolff, puis par Max Verstappen lui-même, qui avait dénoncé le comportement de ses fans.

Le problème des huées lors des interviews est souvent minimisé, les observateurs jugeant que les pilotes peuvent les subir sans trop mal le vivre. Mais la Formule 1 va désormais devoir améliorer le comportement des fans sur ses circuits, si elle ne veut pas que les dérives empirent de semaine en semaine.

F1 - FOM - Liberty Media

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos