Formule 1

L’avantage de Ferrari se joue sur la puissance pure, selon Wolff

Une avance qui devrait donc se retrouver à Shanghai

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er avril 2019 - 10:04
L'avantage de Ferrari se joue sur la (...)

Selon Toto Wolff, le patron de Mercedes, c’est une différence de puissance pure qui a permis à Ferrari de signer la pole position du Grand Prix de Bahreïn. Les réglages aérodynamiques n’auraient pas permis à Charles Leclerc de se placer trois dixièmes devant les Flèches d’argent, selon l’Autrichien.

"Ce n’est pas la traînée" assure Wolff. "Ce n’est jamais pas miraculeux, ou ce n’est pas sur une simple action, mais les niveaux de traînée que nous avons calculés auraient joué pour un dixième peut-être, de différence."

"C’est la puissance pure. C’est l’analyse après 24 heures, mais il y a eu évidemment de nombreuses données collectées. Nous avons vu différents niveaux de puissance en course aussi, entre les voitures, donc on doit digérer cela."

Il avoue que la Scuderia était au niveau attendu à Bahreïn, plus qu’à Melbourne : "Nous les attendions forts à Melbourne après ce qu’on avait vu en essais à Barcelone, donc Melbourne était davantage la surprise que Bahreïn."

"Ils étaient très forts à Bahreïn, leur vitesse en ligne droite est incroyable. La puissance qu’ils ont affichée n’est égalée par personne. En qualification, je pense qu’ils nous prenaient cinq dixièmes sur les lignes droites, et c’est difficile de rivaliser. Donc je pense qu’on doit s’habituer à ce niveau de performance de leur part."

"Je dirais que s’ils sont capables de maintenir ce niveau de puissance, je ne sais pas ce qui a cassé sur le moteur, s’ils ont ce niveau de puissance à Shanghai, un circuit où la puissance est cruciale, ils sont clairement les favoris. Leurs temps au tour pourrait en bénéficier encore plus."

Ferrari

expand_less