Formule 1

C’est ’vraiment dur à avaler’ pour Nico Hulkenberg

L’Allemand réalisait une excellente course avant son abandon à Bahreïn

Recherche

Par Olivier Ferret

1er avril 2019 - 09:38
C'est 'vraiment dur à avaler' pour (...)

Renault F1 a perdu ses deux voitures au même endroit, au même moment, hier lors du Grand Prix de Bahreïn.

Avant que la réalisation TV de la FOM ne montre les ralentis, tout le monde ou presque a cru à un accrochage entre Nico Hulkenberg et Daniel Ricciardo, qui s’étaient déjà touchés un peu plus tôt dans la course.

Heureusement pour l’ambiance future entre les deux pilotes dans le garage français, il n’en est rien : c’est bien la mécanique qui a décidé de trahir les deux RS19 comme dans un ballet bien orchestré.

Pour Nico Hulkenberg comme pour son patron, pas de langue de bois : "c’est vraiment dur à avaler !"

"Ce sport peut parfois être si cruel," poursuit l’Allemand.

"C’était une belle course avec beaucoup de batailles en piste pour remonter de la dix-septième à la sixième place, mais nous n’avons malheureusement pas pu rallier la ligne d’arrivée. Nous allons examiner ce qu’il s’est passé, mais j’ai perdu toute puissance assez soudainement et c’en était fini."

"C’était une course amusante avec un premier tour fou auquel je devais survivre avant de continuer au mieux."

"L’équipe a fait de l’excellent travail sur la stratégie à deux arrêts et nous pouvons en retirer des points positifs. Nous devons être plus propres à l’avenir et nous assurer de ne plus faire face à de telles déceptions."

Renault F1

expand_less