Formule 1

Grosjean et Magnussen font de leur mieux avec la Haas VF-20

Frustration claire à Barcelone

Recherche

Par Olivier Ferret

13 août 2020 - 16:54
Grosjean et Magnussen font de leur (...)

A l’entame de la fin de ce 2e triplé de course, à Barcelone, l’équipe Haas F1 sait très bien qu’à la régulière l’Espagne ne devrait pas lui permettre de viser les points.

Romain Grosjean et Kevin Magnussen vivent ainsi une saison frustrante, surtout marquée par la nécessité de voir leur équipe poursuivre en 2021 et après, donc sans investissements particuliers sur la monoplace.

"C’est frustrant de ne pas se battre pour des podiums ou des victoires, mais cela fait partie de la F1. Notre Haas a de bonnes qualités mais manque de vitesse. Les qualifications étaient meilleures la semaine dernière, le rythme de course était correct et nous essayons de faire de notre mieux. Nous essayons différentes stratégies, des idées, car nous n’allons pas vraiment vite pour le moment," reconnait le pilote français.

"Pour ici, je ne sais pas. Nous allons travailler sur de bonnes bases déjà. Historiquement, nous avons été assez compétitifs ici, mais cette année, c’est différent..."

Propulsé par Ferrari, Grosjean s’attend lui aussi comme les pilotes Alfa Romeo à profiter d’une éventuelle interdiction des modes ’qualif’ des V6 ?

"Pour être honnête, je viens de lire sur Twitter cette nouvelle règle. Je n’ai pas parlé à mes ingénieurs de ses implications. Il est difficile de répondre à cette question. Nous verrons à Spa."

"Mercedes a clairement un bouton magique qui leur donne un gros avantage. Si cela ne tenait qu’à moi, nous retournerions à l’époque du KERS, où vous avez une batterie à 100% et devez l’utiliser tout au long du tour. Bref, nous ne savons pas si cela fera une différence pour nous ou pas."

Son équipier Kevin Magnussen n’a "pas grand chose à ajouter, j’espère que cette limitation fonctionnera en notre faveur. Mais comme l’a dit Romain, ici, on ne s’attend pas à des miracles, quoi qu’il arrive."

Est-ce une bonne chose d’avoir plusieurs réglages de moteur ? "La seule raison pour laquelle nous ne roulons pas à pleine puissance est la fiabilité. En tant que pilote, ce serait bien d’avoir la même quantité de puissance tout le week-end. Mais cela limiterait le nombre de tours en un week-end pendant les essais ! Bon pour le spectacle, moins pour les fans dans les tribunes !"

Le Danois était plus prompt à parler du fait que la FIA envisage de ne plus pénaliser des communications stratégiques de bon sens dans le tour de formation.

"C’est la bonne décision. Il était clair que changer de pneus avant le départ était une action que les règles n’avaient clairement pas encore envisagé. Donc c’est bien mais c’est dommage pour nous car nous avons été punis."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less