Formule 1

Renault ’ne pouvait pas nous fournir un moteur de pointe’ selon Marko

Le constat qui a mené à choisir Honda

Recherche

Par Olivier Ferret

17 décembre 2018 - 09:24
Renault 'ne pouvait pas nous fournir (...)

C’était attendu depuis plus d’un an mais la saison 2018 a bien été la dernière de l’association de Red Bull avec Renault.

Depuis la signature de Toro Rosso avec Honda, Red Bull a surveillé les progrès des Japonais, assez probants cette année. Et de quoi voir un V6 aussi puissant que celui de Mercedes et Ferrari à terme.

C’est en tout cas comme cela que le Dr Helmut Marko justifie la décision définitive de se passer du moteur du Losange.

"Pour nous, il est devenu clair à un moment donné que Renault ne pouvait pas nous fournir un moteur de pointe. Avec leur budget, vous ne pouvez pas vous battre avec Ferrari et Mercedes. Il était clair que nous devions faire quelque chose. Mais maintenant, pour la première fois de notre histoire, la quinzième année, nous avons un moteur d’usine avec Honda," explique l’Autrichien.

"C’est la bonne voie de développement pour nous et tout ce qui s’est passé jusqu’à présent va dans le bon sens pour Red Bull Racing et Toro Rosso pour la saison prochaine."

Red Bull a pourtant été capable de gagner avec Renault cette année. En début de saison, en Chine et à Monaco, et en fin de saison, aux USA et au Mexique. Verstappen aurait même ajouté une 5e victoire au Brésil sans un incroyable accident avec Ocon en tête de la course.

Selon Helmut Marko, "le développement du châssis" est la raison de cette montée en puissance. Pas uniquement l’amélioration du moteur Renault.

"Il n’y avait pas de problème particulier en début de saison. Nous avions un très bon châssis, mais pas supérieur à Ferrari ou Mercedes. Et nous avions au moins 50 chevaux de moins. Les développements successifs du châssis nous ont amené à leur niveau puis au dessus."

"Nous devons aussi le dire : nous avons eu le moteur Renault Spec-C que Renault F1 n’avait pas elle-même pour son équipe. Mais pas parce qu’ils nous aimaient tant que ça, juste parce qu’ils ne travaillent pas avec aussi bien avec leur essence fournie par BP."

"La Spec C, quand elle est devenue stable, nous a apporté un autre dixième et demi environ. Avec notre essence, peut-être deux dixièmes."

Pourquoi Marko juge-t-il que le châssis de Red Bull est devenu le meilleur en fin de saison ?

"Non seulement nous avons une aérodynamique reconnue, mais nous avons aussi une motricité et une adhérence mécanique incroyables. Même au freinage, nous sommes devenus très forts. On pouvait bien le voir sur les images de la télévision. Et puis nous avons été encore plus doux avec les pneus que les autres. Tous les facteurs se sont réunis."

Après l’aérodynamique, la suspension est-elle donc devenue l’autre pièce maîtresse de Red Bull ?

"Oui, sinon nous ne pourrions pas aller aussi vite avec notre moteur et des ailerons aussi peu braqués. Là nous sommes déjà très bons ce qui est encourageant pour 2019 avec le nouveau règlement."

Red Bull

Renault F1

expand_less