Formule 1

Williams F1 a plus subi que choisi sa nouvelle philosophie aérodynamique

Une sensibilité au vent à corriger pour lutter avec les Alfa Romeo

Recherche

Par Alexandre C.

6 avril 2021 - 17:44
Williams F1 a plus subi que choisi (...)

Après les essais hivernaux, George Russell expliquait que Williams avait fait un choix aérodynamique.

En clair, la Williams sera plus rapide, mais uniquement dans certaines conditions, notamment si le vent souffle peu. A l’inverse, sa performance sera plus décevante ou inconstante si la météo et le temps ne sourient pas aux hommes et femmes de Grove.

« Nous savions avant cette saison et avons confirmé ces jours-ci que notre voiture était incroyablement sensible au vent. Et les conditions de ces trois derniers jours ont probablement fait ressortir le pire de la voiture, ce qui a été positif à analyser. Mais également, je pense que vous verrez que notre performance a un peu joué au yo-yo en cette saison 2020 et malheureusement, assez souvent cela dépendait du vent. Les points positifs sont que lorsque le vent est dans une direction favorable, la voiture est très rapide » confiait alors George Russell.

A Imola, où le vent devrait moins souffler, Williams pourrait être ainsi plus rapide.

Mais ce que l’on ne savait pas, c’est qu’en réalité l’équipe avait moins choisi que subi ce nouveau pari aérodynamique.

C’est Dave Robson, directeur de la performance, qui a pu le confirmer après le premier Grand Prix de Bahreïn, décevant pour la performance pure de Williams.

« C’est quelque chose que nous cherchons à améliorer, et nous travaillons dur pour cela. Ce n’est pas quelque chose que nous avions prévu ou voulu, mais c’est une caractéristique de la situation actuelle de la voiture. »

« La caractéristique est pire que ce que nous nous attendions [à voir] une fois que nous avons fait rouler la voiture lors des essais. Nous ne nous sommes certainement pas assis et dit que nous allons faire ce compromis ainsi, et essayer d’être rapide sur n’importe quelle course où il n’y a pas de vent. Ce n’est pas ce que nous voulions faire. »

« Je pense que nous avons accepté le fait que la voiture soit un peu plus sensible, pour augmenter l’appui total et réduire la traînée sur la voiture. »

« Le résultat est légèrement différent de celui que nous attendions, maintenant il s’agit de comprendre pourquoi et de rectifier le tir du mieux que nous pouvons. »

Voilà qui n’est guère rassurant sur la corrélation piste/soufflerie à Grove…

Dans l’immédiat, Williams va donc tâcher de corriger les imperfections constatées de cette philosophie aérodynamique, pour réduire la sensibilité au vent, précise Robson. Mais il ne faut pas s’attendre à des miracles...

« Nous verrons moins d’évolutions que d’habitude parce que l’attention de l’usine est tournée vers la voiture de l’année prochaine. »

« Mais je pense que nous aimerions vraiment améliorer la sensibilité au vent cette année ; et il y aura quelques pièces à tester dans quelques courses qui nous aideront à faire un pas dans cette direction. »

« C’est le plan en tout cas. Je pense que si nous pouvons comprendre sur cette voiture comment trouver un meilleur compromis, cela devrait également s’appliquer à la voiture de l’année prochaine, au moins sur le plan philosophique, si ce n’est dans la comparaison directe des composants. »

Avec ces évolutions, Robson espère que Williams sera bientôt de retour "dans le milieu de grille" pour lutter notamment avec les Alfa Romeo, plutôt qu’avec les Haas.

« J’espère que si nous pouvons trouver un peu plus de temps, nous pourrons nous greffer au milieu de grille, car c’est assez proche et nous ne sommes pas si loin,

« Ce serait bien d’être régulièrement dans ce groupe. Pour être juste envers Alfa, ils ont fait un bon pas en avant. Au final, George a fait un très bon tour et n’était pas loin des Alfa en qualifications. Pour être honnête, avant les qualifications, je pensais qu’ils seraient plus haut. »

« Ils ont clairement fait un très bon travail, si nous pouvons nous rapprocher d’eux dans les semaines à venir, nous pouvons espérer être à l’arrière de ce milieu de grille. C’est très serré. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less