Formule 1

Vettel fustige le concept de la Super Qualif, Stroll demande à voir

Deux opinions différentes chez Aston Martin F1

Recherche

Par Olivier Ferret

3 mars 2021 - 17:56
Vettel fustige le concept de la (...)

Sebastian Vettel s’est fortement opposé à l’idée de voir une Super Qualif, des courses sprint qualificatives le samedi, même pour trois Grands Prix en test cette année.

L’Allemand a été interrogé sur le sujet lors de la présentation de l’Aston Martin AMR21 cette après-midi et nous a confié "ne pas comprendre quel est le raisonnement derrière tout ça !"

"Franchement, je n’aime pas ça. Pourquoi avoir une demi-finale avant la finale ? Quel est l’intérêt ? Je ne le vois pas, je ne le comprends pas."

"S’il y a une course le samedi, nous devrons y prendre part parce qu’il faut être qualifié correctement le dimanche. Ce n’est pas comme une Libre que vous pouvez sauter si ça ne vous plait pas. Mais pour moi, ça n’a aucun sens. Le Grand Prix fait déjà 300 kilomètres et c’est un sacré défi."

Vettel pense que la F1 devrait s’attaquer à d’autres problèmes que celui du format.

"Pour moi, mettre une super qualif, une Q4 ou une Q4 de 2 minutes, où je ne sais quoi, c’est éviter de parler du vrai problème. C’est une rustine, pas une solution."

"Il y a des problèmes plus fondamentaux en F1 en effet," ajoute Lance Stroll.

"Contrairement à Seb, je ne suis pas contre, cela pourrait être bien même, je ne pense pas que ce soit ridicule."

"Peut-être que nous devons essayer de voir ce que les fans pensent, ce que les pilotes pensent, comment ça se passe. C’est l’une de ces choses, tout comme chaque changement de règlement ou de format que nous faisons en Formule 1, c’est toujours un peu un point d’interrogation jusqu’à ce que vous l’essayiez et que vous voyiez réellement comment cela affecte le sport."

"Mais je pense qu’il y a des changements fondamentaux plus importants que le sport doit apporter. Ce n’est pas seulement la course sprint, c’est rendre la grille plus compétitive, rapprocher toutes les équipes et nous donner l’occasion, sur le plan aérodynamique et avec les pneus également, de courir plus près les uns des autres."

"Pour le moment, nous ne pouvons pas faire cela parce que nous perdons tellement de charge aérodynamique derrière la voiture. Avec ces pneus, nous avons tellement de sensibilité thermique que dès que nous sommes derrière une voiture et que nous sortons de la fenêtre de température, nous perdons de l’adhérence et cela rend vraiment difficile de combattre une autre voiture sur la piste."

"Je pense donc qu’il y a des problèmes techniques auxquels nous devons réfléchir et qui ne se limitent pas à une course pour déterminer la grille."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less