Formule 1

Un double standard en F1 ? Mazepin s’estime victime de sa mauvaise réputation

La F1, un monde à double face

Recherche

Par Alexandre C.

6 juillet 2021 - 12:40
Un double standard en F1 ? Mazepin (...)

Et si Nikita Mazepin était victime de sa mauvaise réputation, faisant de lui une cible plus facile pour les commissaires que Lewis Hamilton par exemple, ou pour les autres pilotes en piste ? Car en effet plusieurs fois, le pilote russe a été traité « d’idiot » par ses homologues, pour les avoir gênés en piste. Ce qu’a fait aussi par exemple Sebastian Vettel contre Fernando Alonso, en qualifications au dernier Grand Prix sur le Red Bull Ring.

Il est vrai que Nikita Mazepin, peu amène hors-piste, et peu respectueux du gentlemen’s agreement en qualifications (ne pas dépasser les autres pilotes en tour de préparation) ne fait rien pour arranger son cas. Mais il se dit de son côté victime d’un « double standard » en qualifications surtout.

« Je suis une cible très facile. »

Sur l’affaire du gentlemen’s agreement rompu à Bahreïn, Nikita Mazepin avait été très critiqué, à tort selon lui.

« Tout le monde en a fait tout un plat, alors que je ne savais pas grand-chose des qualifications en Formule 1. C’était ma toute première et je n’ai jamais couru dans une catégorie où cela était appliqué ou discuté. »

« Et en tant que nouveau venu en Formule 1... cela n’est pas discuté dans un briefing des pilotes ou dans toute autre réunion avec les pilotes. »

Pour le Russe, c’est la preuve de l’existence d’un double standard : selon que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de la FIA vous rendront blanc ou noir...

« Mais je pense simplement que la F1 est un monde à double face, et si vous avez un grand nom et de nombreux championnats à votre actif, vos actions sont moins critiquées que si vous n’en avez pas. »

« Dans le briefing des pilotes, notre directeur de course a établi de nouvelles règles, en Autriche, disant que vous devez fixer votre position en piste au virage 8 sans vouloir dépasser de voiture aux virages 9 et 10, ce qui signifie que vous devez garder votre vitesse dans ces deux virages. »

« Ce que j’ai vu se passer en Q2, avec l’incident [entre Alonso et Vettel], c’est exactement le contraire. Tous les pilotes sont humains, ils peuvent se faire surprendre. Et ils se sont fait prendre.

« Tout le monde doit juste appliquer les mêmes règles et alors nous serons dans une situation plus heureuse. »

Günther Steiner avait lui-même critiqué la réalisation TV de la FOM pour montrer trop souvent Nikita Mazepin sous un mauvais angle. Comme pour confirmer un préjugé contre lequel Mazepin ne pourrait rien faire.

Le pilote russe se veut fataliste sur ce point...

« C’est une bataille que nous ne gagnerons jamais. Et au final, la Formule 1 est un sport de divertissement. Ils aiment ce spectre d’émotions entre le bonheur et la colère, et la F1 fait un excellent travail dans ce domaine. »

« Je ne pense donc pas que nous pourrons améliorer cela, hélas. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less