Formule 1

Sainz confie son ‘admiration’ pour le pilote et l’homme Verstappen

Une même admiration pour Seidl

Recherche

Par Alexandre C.

9 août 2020 - 14:16
Sainz confie son ‘admiration’ pour (...)

En 2015 et au début de la saison 2016, Carlos Sainz et Max Verstappen étaient coéquipiers chez Toro Rosso. Ce fut finalement le Néerlandais qui fut choisi pour être promu chez Red Bull, mais l’Espagnol n’avait pas à rougir de ses performances.

Aujourd’hui, le pilote McLaren conserve un très bon souvenir de cette cohabitation, qui l’a fait grandir en tant que pilote.

« Max est, était et est devenu l’un des plus forts, sinon le plus fort pilote sur la grille en ce moment et il est très, très, très bon. »

« Il est extrêmement compétitif. Je l’admirais, j’aimais être son coéquipier, j’ai en fait beaucoup appris. Il est clair que cela a fait de moi un meilleur pilote. Il n’a que des bons côtés sur le plan du pilotage et c’est un gars sociable. »

Carlos Sainz peut maintenant, chez McLaren, à mettre à profit ces leçons apprises chez Toro Rosso, comme chez Renault. Il a contribué à faire progresser McLaren, qui a déjà signé deux podiums, au Brésil l’an dernier, et en Autriche cette année.

Un homme en particulier doit être loué pour le futur pilote Ferrari : Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1.

« Avant l’arrivée d’Andreas, j’avais l’impression que l’écurie faisait déjà de grands pas en avant. Mais évidemment, depuis son arrivée, il nous a donné encore plus de stabilité et encore plus de direction pour l’avenir. »

« Je pense qu’il est un très bon leader, il est très clair sur ses messages et sur la façon dont il veut diriger une équipe de Formule 1 et les gens qui l’entourent et sur la façon dont une équipe doit être dirigée. »

« Je pense que sa clarté et sa détermination à diriger une équipe de Formule 1 sont admirables et j’ai beaucoup appris de lui au cours des derniers mois. Comment être dur quand il faut être dur, mais aussi comment construire une équipe en tenant compte de notre situation en Formule 1. »

« J’admire Andreas, j’ai beaucoup de respect pour lui et j’ai beaucoup apprécié de travailler à ses côtés. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less