Russell explique ’l’alternance’ des tests de développement

Mercedes F1 a fait travailler ses deux pilotes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 décembre 2022 - 12:03
Russell explique 'l'alternance

George Russell a expliqué comment lui et Lewis Hamilton ont développé la W13 cette année. Les pilotes Mercedes F1 ont testé des choses radicales, et le nouveau venu dans l’équipe a révélé une partie des raisons qui ont poussé Hamilton à se charger des tests plus drastiques.

"J’ai l’impression que la plus grande chose à retenir est que j’étais plus heureux avec la voiture dès le début" explique Russell. "Les grands changements de réglages étaient plus destinés à essayer de rendre la voiture plus rapide."

"Nous avons amené un certain nombre d’éléments de test pour chaque piste, et c’étaient les principales pièces de développement, et elles étaient toujours alternés. Une semaine c’était Lewis et une semaine c’était moi, ils alternaient toujours, semaine après semaine."

"Bien sûr, au début de l’année, Lewis a fait des changements de réglages plus drastiques dans les limites de la voiture, mais c’était purement parce que j’étais plus satisfait et qu’il essayait encore de trouver les réglages qui lui convenaient."

"Mais quand il s’agissait de développement, il y avait toujours une alternance d’une semaine à l’autre. Et c’est toujours comme ça, nous sommes sur un pied d’égalité."

"Chaque fois qu’il y avait un élément de développement, cela perturbait votre week-end de course. C’est pourquoi c’est toujours juste, c’est pourquoi l’équipe fait toujours ça une semaine avec Lewis, une semaine avec moi. Et nous le faisons encore maintenant, pour ce que ça vaut."

Des "incohérences" importantes en début d’année

Le Britannique explique le défi qu’a constitué la Mercedes W13 cette année, et notamment en début de saison, quand le team ne parvenait pas à comprendre pourquoi le phénomène de marsouinage se déclenchait, ni à quel moment.

"Je pense que les raisons de ces incohérences sont dues au nombre de limitations que nous avons eues, l’une au sein de notre équipe, mais aussi avec ces règlements. Ainsi, le marsouinage était une grande incohérence au début de l’année, parfois il y avait du marsouin, parfois non, seulement dans certains virages, pas dans d’autres."

"Ensuite, nous avons appris que la rigidité de la voiture était extraordinaire et que nous n’étions pas en mesure de prendre les bordures de trottoir, nous avons appris que les bordures de trottoir que vous pouviez prendre les années précédentes, vous ne pouvez plus les prendre."

"Et puis, on a appris que les caractéristiques d’équilibre de notre voiture n’étaient pas bonnes et qu’il fallait les ajuster."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos