Aston Martin F1 : Fallows n’était ’pas frustré’ des soupçons de copie

Ils ont prouvé qu’ils n’espionnaient pas Red Bull

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 décembre 2022 - 12:54
Aston Martin F1 : Fallows n'était

Les directeurs d’Aston Martin F1 n’ont pas été totalement surpris de voir la FIA venir vérifier l’absence d’espionnage industriel avec Red Bull, lorsque l’équipe a sorti une version évoluée de l’AMR22 qui ressemblait à la RB18.

"La FIA est venue et a fait une enquête approfondie, a examiné toutes les données menant à l’histoire de cette voiture, ils ont interviewé toutes les personnes impliquées et ont conclu qu’il s’agissait d’un développement complètement indépendant" se souvient le directeur technique Andy Green.

Mike Krack, le directeur de l’équipe, explique qu’il n’a pas eu de problèmes avec ces doutes : "La frustration n’est pas le bon mot car nous avions prévu que cela pourrait arriver. Et je pense que nous l’aurions peut-être mieux pris en compte s’il y avait eu du vrai."

"Nous avons donc fait notre travail, nous savions que cela pourrait arriver et je pense que si vous regardez en arrière, nous étions assez détendus à ce sujet. Et il n’y a pas eu de guerre des mots de notre part. Je pense que ça s’est calmé entre-temps et que nous sommes passés à autre chose."

Dan Fallows explique que la nouvelle voiture sera différente, et que ses enfants l’ont remarqué : "Il y a une limite à ce que nous pouvons faire avec les règles actuelles. Je sais que les nouvelles voitures doivent toujours passer le test de mes enfants."

"Je les mets devant mes enfants, et s’ils disent qu’elles sont différentes, alors elles sont différentes. Ils diront si elles ont toutes l’air du même papa. Mais dans l’enveloppe des règles que nous avons, alors oui, il y a des différences significatives sur 2023."

Aston Martin F1 Team

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos