Formule 1

Russell et Latifi disent à quoi s’attendre pour le premier GP sans la famille Williams

Le Mugello, une piste plus favorable à l’équipe ?

Recherche

Par Alexandre C.

9 septembre 2020 - 14:43
Russell et Latifi disent à quoi (...)

Williams semble moins à l’aise sur les circuits à haute vitesse que sur les circuits plus lents : par conséquent, ce premier week-end de Grand Prix au Mugello, un circuit très rapide par essence, ne devrait pas être de très bon augure pour l’équipe de Grove.

Pour cette première course sans Frank et Claire Williams à la tête de l’équipe, George Russell s’attend tout de même à un léger mieux, par rapport à Spa et Monza.

« Je suis très excité avant de conduire au Mugello. J’y ai piloté il y a six ans, et c’était l’un des meilleurs circuits que j’ai jamais empruntés. Ce sera incroyablement physique pour tous les pilotes, avec les vitesses extrêmement élevées. Ce circuit devrait nous convenir davantage que les deux derniers, je vais donc m’y rendre et me donner à fond, en espérant passer un bon week-end. »

De son côté, après avoir terminé à la porte des points lors du fabuleux Grand Prix d’Italie, Nicholas Latifi espère profiter d’autres circonstances particulières - car tout peut arriver sur un nouveau tracé au calendrier. Le Canadien a d’ailleurs conduit au Mugello.

« Le Mugello va être une nouvelle expérience pour la Formule 1, et une expérience que nous n’aurions pas vécue dans des circonstances normales. La dernière fois que j’y suis venu, c’était en 2014 pour une journée d’essais. Avant cela, j’y avais couru pendant ma première année en monoplaces en 2012, donc ça fait un moment. Je pense que ce sera un circuit très intense pour ces F1 actuelles, car il est très rapide et très éprouvant pour le cou. J’ai hâte de relever le défi, car il est toujours agréable de rouler sur de nouvelles pistes, ou sur des pistes que nous n’avons pas empruntées depuis un certain temps. Ce sera un nouveau défi et nous nous efforcerons de poursuivre les progrès que nous avons faits tout au long de l’année. »

Dave Robson, directeur de la performance, explique pourquoi le Mugello est une piste " fantastique " pour les pilotes comme pour les fans.

« Les virages rapides et les changements d’élévation importants seront difficiles pour les pneus et exigeront une force d’appui et une adhérence importantes. La zone DRS unique peut rendre les dépassements un peu difficiles, mais avec 800 m, c’est l’une des plus longues de la saison et elle peut être suffisante pour permettre aux pilotes d’obtenir un avantage avant le freinage du premier virage. »

« Nous nous sommes battus avec acharnement lors de la course à Monza, et bien que la nature du circuit ne convienne pas très bien à la voiture, nous avons obtenu un bon résultat final. La nature du Mugello, qui présente quelques parallèles avec Silverstone et le Red Bull Ring, devrait mieux convenir à notre voiture. Même si de nombreuses équipes auront accès à des simulations de piste et à des données antérieures, les séances d’essais libres risquent d’être encore très chargées, car les pilotes commencent à comprendre les nuances de ce grand circuit. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less