Formule 1

Pour Red Bull, chaque GP de F1 restant sera ‘comme une finale de coupe’

L’approche défendue par Christian Horner après l’Autriche

Recherche

Par Alexandre C.

8 juillet 2020 - 15:56
Pour Red Bull, chaque GP de F1 (...)

Qu’il y ait 8 ou 15 courses, ce qui est certain, c’est que ce calendrier 2020 devrait être bien plus resserré que de coutume. Par conséquent, tout abandon se paiera plus cher que les années précédentes.

Or, en raison de problèmes électriques au niveau de l’unité de puissance Honda, Red Bull vient de subir une véritable désillusion au dernier Grand Prix d’Autriche, avec l’abandon des voitures de Max Verstappen comme d’Alexander Albon.

Pour y faire face, et remotiver les siens, Christian Horner, le directeur d’écurie, a décidé d’adopter une mentalité inspirée du football notamment : traiter chaque Grand Prix non comme un élément d’une saison, mais comme une finale de Coupe à part entière.

C’est aussi cette approche qui permettra à Red Bull de lutter face à une équipe Mercedes supérieure, reconnaît Christian Horner…

« Je crois que le potentiel est là pour lutter face à Mercedes. Peut-être pas sur un seul tour, mais je pense qu’au cours de la saison - et comme vous l’avez vu, notre rythme de course semblait assez décent avec Max et même Alex – ce sera possible ; donc je pense que nous avons les bases d’une bonne voiture, nous devons juste la développer efficacement. »

« Il faut aller à chaque course en l’abordant comme une finale de coupe. J’ai senti que nous l’avions bien fait en Autriche. »

« Je pense que Mercedes a fait du bon travail pendant l’hiver, nous l’avons vu lors des tests d’avant-saison. Le moteur semble également très fort, mais je pense que nous avons les bases d’une très, très bonne voiture avec la RB16 et vous savez que le fait que nous ayons réussi à séparer les Mercedes, avec Max entre les deux, est très encourageant. »

« Nous devons donc essayer de résoudre les problèmes d’équilibre que nous avons rencontrés lors des qualifications et nous espérons revenir plus forts le week-end prochain. »

Il faudra aussi, à Red Bull, être malin et saisir les opportunités stratégiques, comme ce fut le cas en fin d’épreuve, lorsque la voiture d’Alexander Albon disposait de pneus plus frais que les Mercedes. De quoi donner à Christian Horner d’autres regrets...

« Une victoire était possible, étant donné que vers la fin de son relais, Valtteri a commencé à avoir des problèmes de pneus. »

« Je pense que stratégiquement, nous avons été très forts, et c’est dommage que nous n’ayons pu le montrer. Avec les deux voitures, nous étions en mesure de viser la victoire à différentes étapes de la course, donc nous devons continuer à appliquer cette approche. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less