Formule 1

Pour Brawn, le spectacle vu à Sotchi a souligné l’urgence du règlement 2021

Et les limites du règlement 2019

Recherche

Par A. Combralier

5 octobre 2019 - 18:18
Pour Brawn, le spectacle vu à Sotchi (...)

Ces dernières semaines, les écuries de pointe ont redoublé de critiques à l’encontre de la réglementation prévue pour 2021. La standardisation, en particulier, concentre leurs inquiétudes. Le premier design aérodynamique des monoplaces de 2021 a également fait réagir, certains craignant des F1 trop simplifiées ou guère assez agressives.

A la suite du Grand Prix de Russie, Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a donc tenu à rappeler toute la pertinence de cette nouvelle réglementation.

« Durant la seconde moitié de la course, il était clair que Charles Leclerc avait bien du mal à dépasser Valtteri Bottas, comme on pouvait l’entendre à la radio. Cela prouve de nouveau que la configuration aérodynamique actuelle fait qu’il est très difficile de suivre, de près, une autre voiture. Il faut vraiment bénéficier d’un clair avantage de performance pour avoir une chance de dépasser, même avec le DRS. »

« De plus, se rapprocher trop près d’une voiture fait surchauffer les pneus et réduit plus encore vos chances. C’est pourquoi il semble si souvent qu’un fil élastique relie les voitures entre elles – la voiture qui en suit une autre ralentit pour refroidir ses pneus, avant de se rapprocher de nouveau. »

La FIA et la FOM n’avaient-elles pas pourtant poussé pour introduire des ailerons avant et arrière simplifiés cette année, afin de réduire l’intensité de ce problème ?

« Il est clair que les progrès cette année ne sont pas suffisants » admet volontiers Ross Brawn, « même s’ils nous ont fourni des données utiles. »

« Un changement d’importance est requis, et nous travaillons toujours dessus, aux côtés de la FIA. »

Le manager des sports mécaniques pour Liberty Media ne s’est enfin pas privé d’adresser un petit message aux écuries de pointe…

« Si quelqu’un a des idées différentes, nous serons heureux de les entendre ! »

« Les équipes sont impliquées dans ce processus depuis le début. Beaucoup d’entre elles ont travaillé sur des simulations qui se sont révélées vitales ; et ces études ont été menées dans une transparence absolue. »

« Les solutions sur lesquelles nous travaillons ne seront pas le remède miracle à tous nos maux, mais elles sont nécessaires si nous voulons évoluer. Rester inerte, en espérant qu’une main invisible réglera tout, n’est pas réaliste pour atteindre les buts que nous nous sommes fixés, avec les parties prenantes, il y a deux ans et demi. »

« Ce changement est fait dans l’intérêt de tout le monde – de la FOM, de la FIA qui définit les règles et de toutes les équipes, petites ou grandes. »

FOM (Liberty Media)

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less