Formule 1

Pirelli revient sur la bataille stratégique de Portimao

Les premiers relais étendus ont été décisifs

Recherche

Par Alexandre C.

3 mai 2021 - 13:36
Pirelli revient sur la bataille (...)

La bataille du Portugal fut stratégique comme prévu à Portimao dimanche et a été remportée par Lewis Hamilton avec, là encore comme attendu avec une stratégie à un arrêt (médiums-durs).

Max Verstappen et Valtteri Bottas ont adopté la même stratégie que le vainqueur, tout en s’arrêtant dans les ultimes instants pour chausser des tendres afin de disputer le point du meilleur tour.

Seul un concurrent s’est arrêté deux fois : Nikita Mazepin, qui même avec ces pneus neufs, avait un rythme largement inférieur à celui de Mick Schumacher…

Bien des pilotes ont prolongé leur premier relais pour éviter d’avoir à chausser trop tôt des durs… trop durs pour le circuit (même s’ils gagnaient en rythme en fin d’épreuve). Fernando Alonso ou Daniel Ricciardo ont fait partie de ces pilotes à prolonger leurs premiers relais en médiums, avec succès au vu de leurs positions finales. En effet les médiums ont montré une très bonne durabilité, précise Pirelli. Sergio Pérez en particulier a tenu jusqu’au 51e tour avec ses C2 pour essayer de ralentir les Mercedes ! Il a donc pu chausser des tendres pour finir la course.

A noter que Lance Stroll a parcouru les deux premiers tiers de la course avec ses tendres neufs (il était parti 14e).

Les températures étaient plus élevées que précédemment, avec 22 degrés dans l’air et 40 sur la piste, ce qui a pu dégrader l’usure des tendres et rendre moins pire que prévu la chauffe des durs C1.

« Le temps plus chaud a entraîné une usure plus importante des composés plus tendres par rapport aux jours précédents, ce qui signifie que les pilotes ont dû gérer davantage leurs pneus » relève Mario Isola après l’épreuve.

« Cela a également mis plus l’accent vers le composé dur, également en raison de l’évolution de la piste qui offre un peu plus d’adhérence qu’auparavant. Les trois pneus se sont distingués pour des raisons différentes. Le pneu dur était la clé dans ces conditions, c’est pourquoi il a été utilisé par la plupart des pilotes pour le dernier relais, y compris Lewis Hamilton, qui a fait une course parfaite. Le tendre, bien qu’il ait été le moins utilisé en course - et principalement pour de courts relais initiaux comme prévu - a également été utilisé pendant près de 40 tours par Lance Stroll, tandis que Sergio Perez a effectué un relais énorme [en longueur] sur les mediums pendant la majeure partie de la course dans le cadre d’une stratégie inhabituelle mais efficace. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less