Piastri peut-il débuter avec Williams F1 dès cette saison ?

Alonso fait un appel du pied à Alpine pour rester

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 juin 2022 - 13:33
Piastri peut-il débuter avec Williams F1

L’arrivée d’Oscar Piastri chez Williams F1 semble de plus en plus inéluctable, pour 2023, mais peut-être avant. En effet, le manque de performance de Nicholas Latifi au sein de l’équipe de Grove commencerait à faire jaser en interne.

Malgré le soutien financier de Sofina, propriété de son père Michael Latifi, le pilote canadien serait sur la sellette, notamment parce que Williams a l’argent de Dorilton Capital, le consortium propriétaire de la structure anglaise.

Il semble acquis que Piastri ira chez Williams en 2023, ce qui permettrait à l’équipe de bénéficier d’un accord avantageux pour un moteur Renault. Une possibilité qui correspond aux problèmes de Mercedes, qui veut réduire le nombre de ses clients en F1.

Mais il se pourrait que l’Australien fasse ses débuts en catégorie reine plus tôt que prévu, selon les dernières rumeurs. Le Grand Prix du Canada pourrait ainsi être le dernier de Latifi avec Williams, qui lui laisserait simplement la possibilité de disputer sa première course à domicile en F1.

Si cela se confirme, Piastri arriverait chez Williams dès le Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone. Un circuit où Alpine F1 fait d’ailleurs des essais aujourd’hui... avec Piastri ! Le réserviste roulera avec l’A521 de 2021. De là à y voir le signe d’une préparation pour ses débuts, il n’y a qu’un pas...

Alonso ne veut pas arrêter et le rappelle à Alpine F1

Fernando Alonso avait déjà déclaré vouloir rester deux ans de plus en F1, et confirme qu’il ne se sent pas prêt à prendre sa retraite. L’Espagnol comprend que Piastri soit important pour Alpine, mais revendique aussi des qualités.

"Tant que je suis compétitif et que je ne souffre pas du voyage, pourquoi arrêter ?" a demandé Alonso au Corriere dello Sport. "Oscar est bon et l’équipe est libre de nous tester, mais ils savent ce que j’ai à offrir."

"Je ne pense pas avoir quelque chose à prouver. Non seulement j’ai cela pour moi, mais j’ai l’avantage de bien connaître les circuits et leurs variations, ce qui est un détail important. Je n’ai pas vraiment changé depuis mes 25 ans."

Compte tenu des nombreuses tractations en cours, Alonso ne pense pas avoir une réponse concrète dans les prochains jours, mais plutôt dans les prochaines semaines : "Je pense avoir encore deux années à faire, mais les décisions ne seront pas prises avant l’été."

Alpine F1 Team - Renault

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos