Formule 1

Mercedes aurait pu éviter l’erreur dans les stands à Monza

L’automatisation des messages peut être encore plus poussée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 septembre 2020 - 10:51
Mercedes aurait pu éviter l’erreur (...)

Ce dimanche à Monza, Mercedes a fait une erreur en faisant rentrer Lewis Hamilton aux stands, une dizaine de secondes après le déploiement de la voiture de sécurité, et la fermeture des stands, puisque les commissaires devaient intervenir à côté de celle-ci. Le pilote Mercedes est rentré et a été pénalisé, et son équipe expliquait dimanche soir ne pas avoir vu le message de fermeture des stands.

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef de Mercedes, explique que cela aurait pu être évité par une simple automatisation du message concernant la fermeture des stands. Celui-ci est affiché dans une page lointaine des écrans de la direction de course, et c’est la raison qu’avançait l’équipe, mais l’ingénieur explique que de nombreux messages sont redirigés automatiquement dans le casque des ingénieurs présents sur le muret des stands.

"Dans notre logiciel, beaucoup de messages que nous avons sont automatiquement détectés par le logiciel, et ils nous sont relayés via l’intercom" explique Shovlin. "S’il y a une voiture de sécurité, il y aura une voix qui dit ’voiture de sécurité’, donc si vous ne regardez pas l’écran, vous ne pouvez pas le manquer."

Mais Mercedes n’a pas fait de procédé similaire pour le message de fermeture de la voie des stands, très rarement présent en F1 : "C’est plutôt inhabituel, et ce n’est pas quelque chose que nous avons automatisé. Nous devrons étudier cela dans le futur car si nous reprenons le déroulement, il y aurait eu du temps, lorsque le message est arrivé, si quelqu’un l’avait remarqué."

"Quelqu’un l’a noté à l’usine, mais il restait une ou deux secondes, et avec les divers délais, nous n’aurions pas eu le message. Gardez cela à l’esprit : nous sommes tous retournés pour regarder l’arrêt au stand, Ronnie [Meadows, directeur sportif] regarde les gars, vérifie les pneus qui sont retirés, et nous regardons l’arrêt, pas les moniteurs derrière nous."

"Nous devons donc regarder ce que l’on a fait et se dire que si ça arrive encore, il y avait là une opportunité pour rester dehors, bien qu’elle fût infime, et nous aurons besoin de nous assurer que nous pouvons saisir ces opportunités, car c’est une pénalité plutôt coûteuse."

Toto Wolff s’est agacé de la signalisation faite sur le bord de piste et continue à ne pas comprendre pourquoi une lumière rouge n’est pas clairement affichée. Selon lui, c’est à la FIA de rendre l’affichage de l’information meilleur, pour que le pilote ait lui aussi une chance d’apercevoir la fermeture de la voie des stands, et que ça ne dépende pas uniquement de l’équipe.

"Je pense que ces drôles de croix à l’extérieur devraient être rouges, tout d’abord, et peut-être qu’elles devraient clignoter car le pilote a déjà son esprit vers l’arrêt" explique le directeur de Mercedes. "Et ensuite à l’entrée de la voie des stands, comme nous l’avons eu depuis 50 ans, mettez une putain de lumière rouge qui soit vraiment rouge, afin que le pilote arrive et se dise que s’il y a une lumière rouge, il ne faut pas entrer ! Pourquoi rendre les choses compliquées quand elles peuvent être simples ?"

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less