Formule 1

Ferrari réfléchit toujours à un programme au Mans ou en IndyCar

Pour transférer les employés victimes du plafond budgétaire

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 septembre 2020 - 11:18
Ferrari réfléchit toujours à un (...)

Ferrari continue d’étudier les diverses possibilités qui s’offrent à elle pour trouver un point de chute aux membres du programme Formule 1 qui ne pourront pas rester dans l’équipe à la suite de la mise en place du plafond budgétaire. Les deux principales pistes pour le Cheval Cabré sont l’IndyCar et l’endurance.

"La santé et le bien-être de nos employés, comme nous l’avons prouvé lors de cette pandémie, sont la priorité numéro 1 et oui, nous cherchons à allouer ces ressources à d’autres activités" confirme le PDG de la marque, Louis Camilleri, dans une interview avec Ian Parkes.

"L’une d’entre elles, de manière claire et très importante, est de passer les ressources du côté du GT, les voitures de route, mais aussi potentiellement l’IndyCar. Nous étudions l’Indy."

"Cela dépend de la flexibilité avec laquelle viendront leurs futures règles, car le châssis est standard, l’aéro est plutôt standardisé (il l’est totalement, ndlr), ils ont fait cela pour limiter les coûts."

"Nous verrons, nous étudierons cela. Nous n’avons pas encore décidé en un sens ou en un autre, alors que Le Mans est une autre [possibilité] que nous étudions prudemment. Comme vous le savez, il y a deux catégories de LMP donc nous étudions les deux."

La Formule E est en revanche déjà écartée pour Camilleri. Ferrari ne prévoit pas de modèle électrique dans les prochaines années, et son PDG ne voit pas l’intérêt de se lancer dans un championnat sans un produit à défendre.

"Principalement parce que nous avons l’impression que ce n’est pas pertinent, et aussi parce que la Formule E est très standardisée. Nous aimons aller à des endroits où nous pouvons nous différencier. Il est difficile de voir où l’on peut avoir un avantage [en Formule E]."

Il est toutefois bon de noter qu’en Formule E, comme en IndyCar, les constructeurs développent eux-mêmes le groupe motopropulseur des voitures, tandis que châssis et aéro sont standardisés. Reste en effet que pour le moment, Ferrari n’a pas de technologie 100% électrique à vendre.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less