Formule 1

Mercedes attaque ’une nouvelle connerie totale’ de la part de Ferrari sur les V6

Toto Wolff est remonté contre Mattia Binotto

Recherche

Par Olivier Ferret

19 juillet 2020 - 08:01
Mercedes attaque ’une nouvelle (...)

Depuis la reprise du championnat, on sent que la tension est palpable entre Toto Wolff, chez Mercedes F1, et Mattia Binotto, chez Ferrari.

Et les dernières paroles de l’Italien, affirmant que les directives techniques de la FIA sur les moteurs avaient impacté Ferrari mais aussi les concurrents, ne sont pas passées pour l’Autrichien.

"C’est encore une autre histoire qu’on peut qualifier de connerie totale sortie par Ferrari," lance Wolff.

"Il y a une réglementation claire sur les moteurs, qui a encore été clarifiée à Austin l’an dernier. Ce qu’on peut et ne peut pas faire. C’était important. Mais, pour nous, il n’y avait absolument rien de surprenant dans ces directives. Si vous êtes en conformité, vous n’êtes pas impacté," ajoute le directeur de Mercedes F1, qui suggère encore une fois que le V6 Ferrari était bien en dehors des clous.

"Et vous voulez l’ironie de l’histoire ? Nous avons été poussés par nos concurrents, poussés à des niveaux jamais vu quand nous avons vu l’an dernier un tel niveau de performance. Cela a presque été un burnout chez nous pour développer et innover afin de se remettre à ce niveau de compétitivité pour le moteur."

"Et maintenant ? Nous y sommes : nous avons fait un bond en avant important en performance entre 2019 et 2020 parce que nous en avions besoin. Et ça, franchement, ça me parait être très ironique pour eux."

Mercedes n’est-elle pas allée trop loin ? Il y a eu des craintes sur la fiabilité du moteur lors de la première course. Et au Hungaroring, les 6 voitures équipées par Mercedes lâchent occasionnellement en piste de petits panaches de fumée. Wolff se veut rassurant.

"Il semble que nous ayons un problème avec le fait que l’huile s’échappe du châssis. Nous ne savons pas d’où cela vient, mais il semble que lorsque nous remplissons le réservoir au sommet, nous ne contrôlons pas beaucoup le nombre de panaches au début. Nous le voyons sur tous les moteurs Mercedes chez nous et Racing Point et Williams. C’est quelque chose que nous devons comprendre. Mais ce n’est pas un problème de fiabilité, j’en suis heureux."

Mercedes

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less