Mekies : C’était ’un choc’ de perdre Sainz dès le début de course

Des "sentiments mitigés" chez Ferrari après la course d’Austin

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 octobre 2022 - 12:10
Mekies : C'était 'un choc'

Ferrari a certainement manqué la possibilité de se battre pour la victoire à Austin. Laurent Mekies l’admet volontiers en voyant que le poleman du jour, Carlos Sainz, a été contraint à l’abandon au premier tour après avoir été envoyé en tête-à-queue.

"Les sentiments sont mitigés. C’était un peu un choc de perdre Carlos après quelques centaines de mètres. C’est rare de voir ces choses arriver récemment, ça fait partie du jeu mais c’est dommage car il avait une bonne opportunité. Ferrari, Red Bull et Mercedes étaient proches, et Carlos aurait pu se battre" regrette le directeur sportif de la Scuderia.

"On a parlé à Carlos, il est frustré et déçu car il avait fait un travail incroyable hier pour avoir la pole, l’équipe avait fait une belle démonstration en signant le doublé en qualifs. On ne voulait pas que ça termine comme ça, mais c’est un compétiteur et il sera encore plus motivé à Mexico."

La remontée de Charles Leclerc confirme à l’équipe qu’elle avait le rythme suffisant pour de belles performances : "De l’autre côté, Charles s’est élancé 12e et s’est battu pour la deuxième place à un moment. Bravo à Charles et à l’équipe, c’était une belle progression. Il s’est bien battu contre Max, on est un peu en retrait en conditions de course mais il lui a rendu la monnaie de sa pièce."

Une Red Bull RB18 imprenable en vitesse de pointe

Mekies regrette que Leclerc n’ait pas pu lutter davantage contre Max Verstappen, dont la RB18 affichait une vitesse de pointe bien supérieure à sa F1-75 dans la longue ligne droite du deuxième secteur.

"Ce n’est pas la première fois qu’ils ont un avantage en vitesse de pointe, ils ont réussi à bien le gérer et quand il y a des batailles comme aujourd’hui, ça leur donne un avantage. C’est quelque chose qu’on essaie toujours d’équilibrer, entre temps au tour et vitesse de pointe."

"Ils avaient un avantage en rythme de course, comme la plupart des dimanches cette année. Et ils ont une bonne capacité à se protéger et à attaquer avec leur bonne vitesse de pointe."

Le Français a salué la performance de Red Bull en cette journée de deuil, au lendemain de la perte de son co-fondateur : "C’est la bonne journée pour rendre hommage à Dietrich Mateschitz. Il est dans nos pensées, son héritage dans notre sport est colossal et on pense à lui."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos