Magnussen : 23 courses, ça pèse surtout sur les petites équipes

Pour les grandes et les pilotes, ça reste supportable selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

16 mai 2022 - 14:45
Magnussen : 23 courses, ça pèse (...)

La saison 2022 de F1 devant comporter un record de 23 Grands Prix, si le Grand Prix de Russie est bien remplacé.

Le reste de l’année s’annonce chargé dorénavant, avec une succession de deux ou trois courses à la suite.

Pour Kevin Magnussen, le calendrier affecte bien plus les autres personnes dans le paddock que les pilotes même si certains s’en sont plaint, comme Lando Norris.

"Pour le pilote, un grand nombre de courses n’a pas d’importance," confie le Danois.

"Mais pour une équipe, ce sont les mécaniciens ou les gens de la restauration qui sont touchés. Ce ne sont pas tant les pilotes, on a la vie facile même si Lando aimerait se la couler douce à la maison un peu plus souvent !"

"Pour toutes les autres personnes, oui, je pense que le nombre de courses est déjà trop élevé," ajoute le pilote Haas F1.

"Et c’est différent d’une équipe à l’autre. Certaines des plus grandes équipes peuvent se déplacer avec plus de personnel, donc certaines personnes font une demi-saison et un autre groupe en fait une autre moitié."

"Chez Haas, une plus petite structure, nous n’avons pas cette opportunité, ce qui est très difficile pour nous et pour les petites équipes en particulier."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos