Formule 1

Le Vietnam, une opportunité fantastique pour la F1 selon Todt

Un Grand Prix dès l’an prochain à Hanoi

Recherche

Par A. Combralier

20 mars 2019 - 15:38
Le Vietnam, une opportunité fantastique

Comme le souhaite Liberty Media, la F1 va se lancer à la conquête de nouveaux marchés. En attendant un Grand Prix en Afrique, piste déjà évoquée, le Vietnam constitue le prochain objectif de la discipline reine. Une course sera organisée l’an prochain, dans les rues de la capitale, Hanoi.

Le Vietnam est un pays à la croissance économique vigoureuse, et à la démographie significative (presque 100 millions d’habitants). Jean Todt, le président de la FIA, estime ainsi que l’ancien pays communiste constitue la porte d’entrée idéale pour la F1 dans les pays de l’Asie du Sud-Est.

« C’est fantastique pour le développement du sport au Vietnam et dans la région » a déclaré le Français à l’occasion d’une cérémonie promotionnelle organisée à Hanoi.

« J’espère vraiment que très bientôt, ici, nous trouverons aussi des infrastructures pour accueillir des courses de karting, des compétitions de drift… »

« Vous avez des jeunes talentueux ici, passionnés par le sport auto, et c’est pourquoi je pense qu’il est très important de s’engager très tôt pour lancer une nouvelle catégorie de sport auto. »

Le circuit de Hanoi, selon la FIA, devrait proposer des courses spectaculaires grâce à un mélange entre portions rapides et virages plus lents, ainsi qu’à Bakou. Contrairement au Grand Prix d’Azerbaïdjan, le circuit de Hanoi n’est pas exactement situé dans le cœur historique de la ville, mais à 13 kilomètres du centre. Les défis logistiques auraient été insurmontables autrement.

Les conditions financières du Grand Prix semblent assez profitables à Liberty Media. Le contrat, de dix ans, prévoit que les autorités du circuit verseront annuellement 60 millions de dollars à la FOM. Aucun dernier public ne sera pourtant requis pour payer cette somme, puisqu’un conglomérat privé, VinGroup, se chargera de régler la facture.

« La F1 est toujours considérée comme la discipline reine du sport auto » a déclaré le président adjoint de VinGroup, Nguyen Vient Quang, lors de la cérémonie aux côtés de Jean Todt. « Nous avons dessiné un circuit urbain plein de défis, qui sera plongé dans l’identité et l’architecture vietnamiennes. »

Les organisateurs du Grand Prix d’Hanoi ont deux modèles : Bakou et Singapour, qui ont gagné leurs places dans le calendrier ; et deux contre-exemples à éviter : les Grands Prix d’Inde et de Corée du Sud, qui ont disparu sans laisser un souvenir impérissable.

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less