Formule 1

La voiture de sécurité a redistribué les cartes stratégiques en Espagne

Tout le monde a fait deux arrêts, sauf Nico Hulkenberg

Recherche

Par A. Combralier

13 mai 2019 - 08:03
La voiture de sécurité a redistribué (...)

Pirelli ne croyait pas que les écuries prendraient le risque de s’arrêter deux fois à Barcelone : même si cette stratégie est la plus rapide sur le papier, la difficulté de dépasser aurait plutôt dirigé les équipes vers un seul arrêt. Pourtant, même sans tenir compte de la voiture de sécurité, nombreux sont les pilotes à avoir tenté le pari des deux passages aux stands.

Tous les pilotes, sauf un, se sont arrêtés deux fois – la plupart sous voiture de sécurité donc. Le seul pilote à ne s’être arrêté qu’une fois était Nico Hulkenberg, qui partait des stands. Il a passé les médiums et a franchi la ligne d’arrivée avec les tendres.

Dans le top 5, Pirelli a relevé pas moins de 4 stratégies différentes. Max Verstappen a été le premier à s’arrêter pour chausser des tendres après des tendres – il révélait donc une stratégie à deux arrêts. Sebastian Vettel avait fait un plat sur son tendre au départ, et a dû aussi adopter une stratégie à deux arrêts.

La voiture de sécurité a permis à Lewis Hamilton d’avoir un deuxième arrêt gratuit, alors que son pneu arrière-gauche souffrait de cloquage. Valtteri Bottas également s’est arrêté derrière la voiture de sécurité, pour chausser des tendres lui aussi.

Pirelli relève que seuls quatre pilotes ont utilisé les durs en course : Charles Leclerc, Daniel Ricciardo, Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi. Les durs étaient censés être adoptés pour une stratégie à un seul arrêt, option que la voiture de sécurité a bien sûr compromise.

Les médiums ont été le choix le plus populaire pour le deuxième relais. Certains relais ont été particulièrement longs avec ces pneus jaunes, « mais dans certains cas, les médiums ont montré quelques signes d’usure, comme attendu » complète Pirelli.

Les tendres ont été utilisés surtout en début de course, même si les deux Mercedes ont fini par chausser des rouges rôdés en fin d’épreuve – Lewis Hamilton a ainsi signé le meilleur temps.

« La voiture de sécurité, peu avant la fin de la course, a été le moment de bascule pour les stratégies pneumatiques » relève Mario Isola pour Pirelli. « La voiture de sécurité a permis à tout le monde de faire deux arrêts [sauf pour Nico Hulkenberg]. »

« Dès le départ de la course, il semblait probable que nous verrions une variété de stratégies, à un ou deux arrêts aux stands, avec les trois composés en jeu. Finalement, il aurait été probablement délicat de ne faire qu’un seul arrêt, puisqu’il y avait des signes d’usure sur les tendres et les médiums, sur cette piste très exigeante sur le plan des charges d’énergie. »

« Nous allons maintenant rester à Barcelone pour les essais privés, mardi et mercredi. Ferrari et Racing Point nous fourniront une voiture additionnelle pour mener les tests des prototypes des pneus de 2020. »

Pirelli

expand_less