Formule 1

La nouvelle spécification Honda n’apporte qu’un faible gain de performance

Le département ‘moteur à réaction’ de Honda a apporté son aide pour la dernière évolution

Recherche

Par A. Combralier

29 juin 2019 - 12:33
La nouvelle spécification Honda (...)

Ce week-end au Red Bull Ring, les quatre pilotes motorisés par Honda courront avec la spécification 3 de l’unité de puissance japonaise. Alexander Albon, le seul à n’avoir pas bénéficié de cette évolution au Paul Ricard, a accepté d’écoper de lourdes pénalités moteur pour pouvoir bénéficier de cette dernière version.

Les progrès n’étaient pas spectaculaires au Castellet : cela veut-il dire que l’évolution ne fonctionne pas comme attendu ?

« En gros, si, elle fonctionne comme attendu » a assuré Toyoharu Tanabe, le directeur technique de Honda. « Nous avons pu voir quelques progrès dans les données avec la dernière spécification. Et nous avons comparé les données à celles du banc d’essais : nous avons vu des progrès sur la piste aussi. »

« Mais d’un autre côté, l’amélioration n’est pas significative. La spécification 3 améliore la fiabilité comme la performance, mais l’amélioration sur le plan de la performance n’est pas immense, ce qui signifie que nous continuons à pousser pour bien performer. »

Comme l’a souhaité Helmut Marko, Honda semble adopter une approche agressive dans le développement : introduire des évolutions dès que possible… et tant pis pour les pénalités ! Combien encore de spécifications prévoit Honda pour cette année, selon Tanabe ?

« Oui, vous vous dites, avant même la mi-saison, que nous avons déjà introduit la troisième spécification de l’unité de puissance. Et nous planifions l’introduction d’une autre spécification, à un moment donné cette saison. Mais je ne vous dirai pas quand, et je ne vous dirai pas l’ampleur des évolutions. Nous l’annoncerons plus tard. »

Max Verstappen s’est dit impatient de recevoir plus de puissance…

« Avec Red Bull, nous travaillons très dur pour atteindre nos objectifs » y répond le Japonais. « Je comprends le ressenti depuis le cockpit, donc nous essayons d’apporter plus de performance, pas seulement du côté de l’unité de puissance, mais aussi du châssis. Nous travaillons très dur pour que Max garde confiance dans la voiture. Nous comprenons qu’il y a encore un retard à combler pour atteindre le top niveau. »

Pour accélérer son développement, la division F1 de Honda travaille avec la division chargée des… moteurs à réaction, pour les avions !

« Nous avons un département R&D, à Sakura, qui s’occupe du projet F1 » explique Toyoharu Tanabe. « Ensuite, nous avons un grand centre technique qui inclut de nombreux types de technologie. Nous collaborons avec ces ressources de manière très étroite. Pas seulement avec le département moteur à réaction, mais avec d’autres aussi. Par conséquent, nous avons introduit, lors de la dernière course, un nouveau turbo qui a été développé en collaboration avec le département moteur à réaction. Nous avons essayé de maximiser la performance en nous aidant aussi de toutes les ressources R&D de Honda. »

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less