La F1 et les équipes remontées contre l’attitude ’inacceptable’ de la FIA

La publication du calendrier 2023 entraine des tensions

Recherche

Par Paul Gombeaud

22 septembre 2022 - 15:00
La F1 et les équipes remontées contre (...)

Les dirigeants de la Formule 1 et des différentes écuries seraient "en colère et frustrés" contre la FIA, qui a publié hier le calendrier officiel de la saison 2023 comprenant 24 courses sans l’approbation des équipes alors que c’est normalement une tradition.

Le prochain exercice débutera à Bahreïn début Mars avant de s’achever à Abou Dhabi fin Novembre et comportera trois triplés de courses, dont un regroupant trois épreuves disputées en fin de saison : Austin, Mexico et Interlagos. Sauf que les équipes n’avaient pas encore donné leur aval pour ce "triple-header."

Mais la FIA a donc pris tout le monde de court en annonçant unilatéralement le calendrier dès ce mardi, alors que celui-ci aurait dû être révélé trois jours après seulement, soit ce vendredi.

La grogne serait ainsi rapidement montée chez les directeurs d’équipes mais aussi du côté de Liberty Media qui, habituellement, publie un communiqué joint à celui de la FIA. Le PDG de la F1 Stefano Domenicali et ses équipes ont ainsi été les premiers surpris par cette annonce.

Car si la confirmation du calendrier de la F1 revient bien en dernier lieu à la FIA, et ce par l’intermédiaire du Conseil Mondial du Sport Automobile, c’est Liberty Media qui en charge de mener et de conclure les accords avec les promoteurs de Grands Prix. En quelque sorte, la FIA ne fait donc "que" valider un calendrier préparé par Liberty Media en amont.

La déclaration de Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, a ainsi irrité, celui-ci ayant clamé dans son communiqué que "l’arrivée de nouvelles épreuves et le maintien des évènements traditionnels soulignent la bonne gestion du sport par la FIA."

Un membre d’une écurie, qui a souhaité rester anonyme, a qualifié l’attitude de la FIA envers la F1 et les équipes "d’inacceptable". Il en est de même pour les journalistes qui ont l’habitude de voyager sur tous les Grands Prix de F1 ou presque. Ils sont en général prévenus à l’avance des dates afin de réserver hôtels et moyens de transport à des prix raisonnables. Une fois le calendrier publié, les prix s’envolent. Par exemple, trois nuits aux alentours de Silverstone sont passées de 750 euros à plus de 3000 (minimum) une fois le calendrier confirmé !

Ce n’est pas la première fois cette saison que l’instance dirigeante du sport s’attire les foudres des acteurs du sport. Celle-ci avait créé la controverse en insistant sur l’interdiction du port de bijoux, ou encore en introduisant la Directive Technique visant à réduire le marsouinage sans passer par la Commission F1.

Et plus récemment, les équipes étaient également remontées face à la confusion qui régnait au moment de déterminer les grilles de départ de Spa et de Monza, ce qui avait pris des heures en raison des nombreuses pénalités. Sans compter la fin de course derrière la voiture de sécurité en Italie même si, dans ce cas-là, le règlement avait été correctement appliqué.

FIA

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos