La F1 avertit la FIA après les propos ’inacceptables’ de Ben Sulayem

Au sujet des rumeurs de rachat du sport

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 janvier 2023 - 16:02
La F1 avertit la FIA après les (...)

Les propos du président de la FIA Mohammed Ben Sulayem, qui appelait au "bon sens" à la suite des rumeurs de rachat de la Formule 1 pour 20 milliards de dollars par le fonds public d’investissement d’Arabie saoudite, est loin d’avoir plu aux dirigeants de la discipline.

La F1 estime en effet que Ben Sulayem a "outrepassé les limites des attributions de la FIA" en publiant ses commentaires sur les réseaux sociaux, dans lesquels il demandait aux acheteurs potentiels de faire preuve de "bon sens" plutôt que de "beaucoup d’argent."

Une lettre a ainsi été envoyée à toutes les équipes par Sacha Woodward Hill, directeur juridique et conseiller de la F1, et Renee Wilm, responsable juridique de Liberty Media Corporation, suite à ces commentaires.

"La Formule 1 a le droit exclusif d’exploiter les droits commerciaux du championnat du monde de Formule 1 de la FIA pour 100 ans. En outre, la FIA s’est engagée sans équivoque à ne rien faire qui puisse porter préjudice à la propriété, à la gestion et/ou à l’exploitation de ces droits," peut-on lire dans cette lettre.

"Nous considérons que ces commentaires, faits à partir du compte officiel du président de la FIA sur les réseaux sociaux, interfèrent avec ces droits d’une manière inacceptable."

Par ailleurs, "il est faux de dire que tout acheteur potentiel de la Formule 1 soit tenu de consulter la FIA".

"Toute personne ou organisation commentant la valeur d’une entité cotée en bourse ou de ses filiales, en particulier en prétendant ou en laissant entendre qu’elle possède des informations privilégiées, risque de causer un préjudice considérable aux actionnaires et aux investisseurs de cette entité, sans parler de l’exposition potentielle à de graves conséquences réglementaires."

"Dans la mesure où ces commentaires portent atteinte à la valeur de Liberty Media Corporation, la FIA peut être tenue responsable en conséquence."

FIA

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos