Formule 1

La F1 attend une visibilité à plus long terme pour ses débuts à Miami

Le projet se poursuit mais le Covid-19 ralentit encore plus les choses

Recherche

Par Olivier Ferret

6 novembre 2020 - 08:42
La F1 attend une visibilité à plus (...)

A l’occasion de l’exposé aux actionnaires des comptes trimestriels de la Formule 1, Chase Carey, le PDG actuel de la FOM jusqu’au 31 décembre, a fait le point sur plusieurs sujets, comme nous vous le rapportons ces dernières heures.

Pour celui qui laissera sa place à Stefano Domenicali, la F1 va bien et peut continuer à penser à sa croissance. Et les Américains qui possèdent Liberty Media n’ont qu’une hâte : savoir quand un 2e Grand Prix aux USA, à Miami, pourra enfin avoir lieu.

Carey assure que le projet suit son cours mais la pandémie actuelle de Covid-19 freine logiquement les choses. L’Américain explique qu’il préfère avancer prudemment plutôt que rapidement avec le groupe en charge de l’organisation de cette future course autour du Hard Rock Stadium des Miami Dolphins.

"Avec Miami, nous sommes toujours activement engagés," révèle Carey.

"En fait, nous avons eu une conversation avec la direction du groupe des Miami Dolphins il y a quelques semaines."

"Nous avons tous les deux décidé que lorsque les problèmes dus au virus sont apparus au premier plan et l’incertitude qui y est associée, nous ferions mieux d’aller un peu plus lentement et d’essayer d’arriver à un endroit où nous avions un peu plus de visibilité sur la façon dont cela allait pouvoir se passer."

"Je pense que nous sommes aussi enthousiasmés que jamais par l’opportunité à Miami, mais nous avons estimé que la voie à suivre devait être prudente pour nous assurer que nous restions confiants jusqu’à l’aboutissement du projet."

"Nous avons de bons espoirs pour l’année prochaine, nos premiers événements sont ceux avec lesquels nous avons eu les conversations les plus profondes, ils semblent tous confiants d’avoir des fans, et avoir des événements qui sont, sinon normaux, au moins assez proches de la normale. Nous suscitons un grand enthousiasme mais il y a encore de l’incertitude."

"Alors, pour une nouvelle course, nous voulons la lancer de la bonne manière donc nous avons tous les deux pensé que la bonne chose était d’aller un peu plus lentement jusqu’à ce que nous ayons une meilleure visibilité, qu’il s’agisse de vaccins, de traitements ou de tests."

"En fin de compte, faire grandir le sport aux États-Unis n’est pas, comme nous l’avons dit, une proposition sur 12 mois, c’est une proposition à plus long terme, il est plus important de le faire correctement que vite. Nous sommes certainement toujours engagés, mais nous continuerons de surveiller l’environnement au sens large et de voir quand il est judicieux de passer à la phase suivante."

Circuits

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less